LETTRES PHILOSOPHIQUES, VoltaireFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Lettres philosophiques furent publiées par Voltaire (1694-1778), sous différentes formes, en 1733 et 1734. Aux versions de 1733 qui contiennent vingt-quatre lettres en langue anglaise (Letters Concerning the English Nation) ou française (Lettres écrites de Londres sur les Anglais et autres sujets) succède l'année suivante une version augmentée d'une vingt-cinquième lettre, qui adopte le titre définitif de l'œuvre.

Voltaire

Voltaire

Photographie

Le Français François Marie Arouet devenu, par anagramme, Voltaire, homme de lettres et philosophe (1694-1778). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Exilé à Londres à la suite de son altercation avec le chevalier de Rohan, Voltaire apprend à connaître le pays qui l'accueille, où se manifeste l'esprit nouveau dans la philosophie aussi bien que dans l'économie. Pour son propos, il a sans doute envisagé d'abord la forme de la relation épistolaire, comme l'affectionnaient les voyageurs de l'âge classique et comme le président de Brosses en fournit le modèle avec ses Lettres d'Italie. Mais le témoignage personnel et anecdotique cède bientôt devant l'essai et la prise de position. L'adjonction d'une lettre sur Pascal achève de faire de ces Lettres anglaises des Lettres philosophiques qui vantent l'empirisme et la tolérance, et constituent un des premiers manifestes en faveur des Lumières. Le terme « philosophe » va très vite devenir synonyme de partisan des Lumières et, après 1751, d'encyclopédiste.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  LETTRES PHILOSOPHIQUES, Voltaire  » est également traité dans :

LUMIÈRES

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 7 857 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le quadrillage du monde »  : […] De fait, les Lumières impliquent une géographie des savoirs possibles. Voltaire explique clairement dès les Lettres philosophiques , qu'on ne peut définir l'âme ou Dieu. Il voit même dans l'excès métaphysique une espèce de péché d'orgueil de l'homme. Il faut reconnaître des limites à la connaissance. Mais ces domaines de l'inconnaissable une fois établis, il n'existe pas de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumieres/#i_25444

VOLTAIRE

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 5 181 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poids de la tradition et dissidence esthétique »  : […] François Marie Arouet, dit Voltaire, est né en 1694 dans une famille de la bourgeoisie, implantée à Paris depuis le xv e  siècle – son père était le notaire, entre autres, du père de Saint-Simon –, frottée de culture puisque sa mère recevait Ninon de Lenclos, le vieux Boileau, l'abbé de Châteauneuf et un certain Rochebrune, mousquetaire et poète, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voltaire/#i_25444

Pour citer l’article

Michel DELON, « LETTRES PHILOSOPHIQUES, Voltaire - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-philosophiques/