LETTRES DE MON MOULIN, Alphonse DaudetFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Recueil de brefs récits d'Alphonse Daudet (1840-1897), les Lettres de mon moulin ont paru pour la première fois en volume chez Hetzel en 1869, puis, dans leur version définitive, en 1879, chez Lemerre. Plus qu'à ses nombreux autres livres, romans (Fromont jeune et Risler aîné, Le Nabab, Les Rois en exil...), pièces de théâtre (Les Absents, L'Œillet blanc...) ou récits divers (Le Petit Chose, Tartarin de Tarascon, Les Contes du lundi...), Daudet leur doit sa célébrité. Celle-ci n'est pas sans ambiguïté : les Lettres de mon moulin ont bénéficié et pâti à la fois de leur statut d'œuvre pour la jeunesse, donc réputée mineure. Longtemps sources d'innombrables dictées et lectures scolaires, il leur reste à être reconnues pour leur qualité littéraire, qu'avaient soulignée, dès 1874, Zola et Barbey d'Aurevilly.

Alphonse Daudet et sa fille Edmée, E. Carrière

Alphonse Daudet et sa fille Edmée, E. Carrière

Photographie

Eugène CARRIÈRE, Alphonse Daudet et sa fille Edmée, vers 1891. Huile sur toile, 90 cm × 116,5 cm. Musée d'Orsay, Paris. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « LETTRES DE MON MOULIN, Alphonse Daudet - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-de-mon-moulin/