LETTRES À MIRANDA SUR LE DÉPLACEMENT DES MONUMENTS DE L'ART DE L'ITALIE, Antoine Quatremère de QuincyFiche de lecture

Introducteur en France de la pensée de Winckelmann, le théoricien du néo-classicisme, Antoine C. Quatremère de Quincy (1755-1849) a été l'un des pionniers de l'archéologie scientifique et l'un des « antiquaires » les plus écoutés de son temps. Réduire sa figure intellectuelle aux idées développées dès 1788 dans le premier volume de son Dictionnaire d'architecture, ou à la rigueur académique dont il se fit le champion passéiste au cœur des années romantiques, serait une erreur d'appréciation. Le texte polémique connu sous le nom de Lettres à Miranda, publié en juillet 1796 sous un premier titre – Lettre sur le préjudice qu'occasionneraient aux arts et à la science le déplacement des monuments de l'art de l'Italie, le démembrement de ses écoles et la spoliation de ses collections, galeries, musées, etc. –, puis oublié par l'historiographie depuis l'édition qui en fut faite en 1836, a retrouvé, grâce aux travaux d'Édouard Pommier, inspecteur général des musées de France, toute sa place dans l'histoire des combats d'idées qui marquèrent la fin de la période révolutionnaire. Avec force, Quatremère s'oppose au déplacement des œuvres d'art qui arrivent d'Italie sous le Directoire, à la suite de la campagne du général Bonaparte. Le problème que pose ce texte dépasse l'événement anecdotique, si important qu'il ait été dans l'histoire de la constitution des musées européens : peut-on voir une œuvre d'art hors du contexte et du milieu qui lui ont donné naissance ? « Diviser c'est détruire », écrit Quatremère, s'élevant ainsi contre le principe même du musée encyclopédique centralisateur, alors que se construisait ce qui devait devenir quelques années plus tard le musée Napoléon, le Grand Louvre de Dominique-Vivant Denon. Pour Quatremère, Rome doit rester dans Rome car « le pays est lui-même le muséum ».

Quatremère face aux conquêtes artistiques de la Révolution

Quatremère connaît bien l'Italie, où il a vécu. Passionné par les récentes découvertes archéologiques, il s'est engagé dans la lutte menée par le peintre Jacques Louis David contre l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, ancien élève de l'École normale supérieure, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Adrien GOETZ, « LETTRES À MIRANDA SUR LE DÉPLACEMENT DES MONUMENTS DE L'ART DE L'ITALIE, Antoine Quatremère de Quincy - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-a-miranda-sur-le-deplacement-des-monuments-de-l-art-de-l-italie/