MALATESTA LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Famille italienne qui domina, du xiie au xive siècle, Rimini, puis une partie de la Marche d'Ancône et de la Romagne. Au xiie siècle, selon le premier document qui les mentionne, les Malatesta sont des propriétaires fonciers établis près du Rubicon. Au début du xiiie siècle, ils sont citoyens de Rimini : l'un d'eux, Malatesta da Verucchio, cité par Dante, y est le chef du parti guelfe ; podestà en 1239, il doit soutenir une longue lutte contre les gibelins de la région. Sous Malatesta II da Verucchio, grâce à Boniface VIII, la seigneurie familiale est définitivement établie sur Rimini. En 1283 ou 1284 a lieu la fameuse tragédie domestique racontée par Dante : l'assassinat, par Guanciotto, fils aîné de Malatesta II, de son épouse Francesca et de son demi-frère Paolo, surpris avec elle.

Ses successeurs ne cessent de lutter, tout au cours du xive siècle, pour conserver leurs biens en Romagne et dans la Marche d'Ancône, contre des adversaires gibelins demeurés redoutables et dirigés le plus souvent par les comtes de Montefeltro ; mais ils doivent aussi s'imposer à la papauté, inquiète de leurs progrès : en 1343, le Saint-Siège leur reconnaît leurs possessions (c'est-à-dire, outre Rimini, Pesaro, Fano et Cesena) contre un engagement de vassalité.

La plupart du temps, ils sont plusieurs frères à devoir se partager le domaine ; aussi accroissent-ils leur fortune en faisant des carrières de condottieri : Pandolfo III (1370-1427) combat au service de Jean-Galéas Visconti et, à la mort de celui-ci, se taille une seigneurie éphémère à Brescia et Bergame (1404-1408), à laquelle Philippe-Marie Visconti le contraint à renoncer (1421). Parmi ses trois fils naturels se trouve le plus illustre personnage de la famille : Sigismondo-Pandolfo (1417-1468) qui succède à son frère aîné à l'âge de quinze ans, puis a la chance d'épouser successivement une Este et une Sforza, s'alliant ainsi à de grandes familles seigneuriales. De 1433 à 1463, Sigismond met ses talents militaires sans trop de scrupules au service d'un camp, puis de l'autre [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MALATESTA LES  » est également traité dans :

MONTEFELTRO ou MONTEFELTRE LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 537 mots
  •  • 6 médias

Famille comtale, puis ducale, d'Italie du Nord. Le Montefeltro, que lui aurait attribué Frédéric Barberousse au xii e  siècle, est une petite région montagneuse à cheval sur les Marches et la Romagne. En 1234, Buonconte da Montefeltro devient seigneur d'Urbino (Urbin en français) ; avec lui, la famille s'engage pour deux siècles du côté des gibeli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montefeltro-ou-montefeltre-les/#i_11673

Pour citer l’article

Gérard RIPPE, « MALATESTA LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-malatesta/