LENA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géographie humaine

Les premières explorations européennes de la Lena, menées par des Russes, remontent au début du xviie siècle. En 1631, une forteresse et un village sont établis à Oust-Kout. Les premières recherches scientifiques datent des années 1733-1742. La région est cartographiée dès 1910, et en 1912 les brise-glace Taymyr et Vaygach réalisent un levé hydrographique du delta et le cartographient. De nouveaux levés, réalisés entre la Première et la Seconde Guerre mondiale, donnent une description complète et détaillée de la région. Pendant l'ère soviétique d'après guerre, les recherches sur la Lena sont menées par la branche iakoute de l'Académie des sciences russe et d'autres organismes gouvernementaux. Plus récemment, les efforts se sont concentrés sur l'étude des changements environnementaux qu'a connus la région depuis des milliers d'années.

Les peuples qui vivent dans le bassin de la Lena se concentrent sur les rives du fleuve et de ses affluents. Les plus nombreux sont les Russes, suivis des Iakoutes (turcophones), des Evenk et des Ioukaghirs. La région compte plusieurs centres industriels et culturels ainsi que des communautés agricoles. Le bassin de la Lena s'étend en grande partie dans la république de Sakha (ou Iakoutie), située dans le nord-est de la Sibérie et dont la capitale, Iakoutsk, se dresse sur les rives de la Lena.

De petits bateaux peuvent naviguer sur la Lena en aval de Katchoug, tandis que les gros bateaux ne peuvent remonter la Lena que jusqu'à Oust-Kout. Les plus grands ports sont Bulun, Jigansk, Iakoutsk, Vitim, Kirensk, Osetrovo, Jigalovo et Katchoug. Les principaux affluents navigables sont les rivières Kirenga et Viliouï sur la rive gauche et Vitim, Olekma et Aldan sur la rive droite. Les bateaux transportent surtout du bois, des fourrures, de l'or, du mica, des produits industriels et des denrées.

La plaine de la Iakoutie est cultivée (orge, avoine, blé, pommes de terre, concombres), tandis que ses vastes prairies permettent l'élevage du bétail. Le bassin de la Lena possède d'importantes rés [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LENA  » est également traité dans :

SAKHA RÉPUBLIQUE DE ou IAKOUTIE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 327 mots

La république autonome de Sakha ou Iakoutie occupe, dans l'Extrême-Orient russe, un territoire de 3 103 000 kilomètres carrés. C'est la plus grande république de la Fédération de Russie. Créée le 27 avril 1922, la république socialiste soviétique autonome de Iakoutie a proclamé son indépendance en 1990 et a pris le nom de république de Sakha en 1992. Elle comptait, au recensement de 2002, 949 200  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sakha-iakoutie/#i_43135

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le compartimentage de l'Extrême-Orient »  : […] Du bassin de la Lena au Pacifique s'étend l'Extrême-Orient russe, immense espace montagneux dans lequel les conditions naturelles déterminent des compartiments. – La Transbaïkalie ne compte que 2 millions d'habitants sur 780 000 kilomètres carrés. Principalement forestière, la région présente aussi de vastes placages de steppe qui annoncent la Mongolie voisine. La minorité bouriate (440 000 perso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_43135

Voir aussi

Pour citer l’article

Igor Vladimirovich POPOV, « LENA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lena/