LE MYTHE DE LA GRÈCE BLANCHE. HISTOIRE D'UN RÊVE OCCIDENTAL (P. Jockey)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’« invention » de la blancheur antique

Pour les siècles qui marquent, de la Renaissance au xixe siècle, la redécouverte de l’Antiquité, l’auteur présente quelques exemples destinés à étayer la thèse d’une « invention » de la blancheur antique. L’éphémère polychromie des marbres n’est en effet pas notée par les contemporains des découvertes romaines, comme le montre le groupe sculpté du Laocoon, et leur blancheur est dupliquée par les moulages qui en sont faits alors. On pourrait insister sur la réinvention de la polychromie dont témoigne l’art de peintres qui reproduisent dans leurs compositions des figures à l’antique. Le chapitre sur la réception en France de la polychromie au xixe siècle est bien informé.

Avec la dernière partie on entre dans un débat où l’esthétique est prétexte à des prises de position politique : lors des jeux Olympiques de 1936 à Berlin, Leni Riefenstahl tourne Les Dieux du stade (1938), film dans lequel l’esthétisation du corps des athlètes renvoie clairement à la statuaire grecque, dans un lien direct avec le mythe de la Grèce « blanche ». Philippe Jockey analyse avec justesse cet aspect qui, en fait, explique le titre de son livre ; la simplification qui caractérise sa thèse est ici bien adaptée au sujet traité. La plongée dans notre monde contemporain se fait par contraste à la fin de l’ouvrage dans le désordre de notes éparses où il devient difficile de trouver un fil directeur : l’immédiateté des phénomènes ne permet pas une lecture trop logique.

On partage avec Philippe Jockey l’envie de bousculer les idées reçues, mais à condition d’introduire l’infinie nuance des couleurs dans une vision tranchée en noir et blanc.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, ancien membre de l'École française d'Athènes, directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Pour citer l’article

François QUEYREL, « LE MYTHE DE LA GRÈCE BLANCHE. HISTOIRE D'UN RÊVE OCCIDENTAL (P. Jockey) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mythe-de-la-grece-blanche-histoire-d-un-reve-occidental/