Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LANIAKEA, superamas de galaxies

Laniakea est la plus grande structure de l’Univers connue à laquelle appartient notre Galaxie, la Voie lactée. Vaste de plus de 500 millions d’années-lumière, elle a été découverte par un groupe de scientifiques qui se consacrent à une branche de l’astronomie appelée cosmographie. Cette discipline ancienne cherche à répondre à une question philosophique fondamentale : où sommes-nous dans l’Univers ? Mais elle questionne aussi les mouvements dont sont animés les corps célestes, jusqu’aux plus grandes échelles de distance : où allons-nous ? D’où venons-nous ? De nos jours, la cosmographie cherche à comprendre les origines du mouvement de notre Galaxie, prise dans des courants cosmiques qui l’emportent à une vitesse de 2,3 millions de km/h à travers l’Univers.

Les grandes structures cosmologiques et la place de la Terre dans l’Univers

Les galaxies ne sont pas distribuées de manière uniforme dans l’espace. Parfois isolées, elles résident souvent dans des ensembles allant de groupes de quelques galaxies, comme le Groupe local auquel appartiennent la Voie lactée et la galaxie d’Andromède, à des amas de milliers de galaxies, en orbite autour de leur centre de gravité commun. Elles peuvent également s’agréger dans de gigantesques structures appelées filaments ou murs et qui sont séparées par de grands vides (régions dont la densité de matière est inférieure à la densité moyenne de l’Univers). Cette immense architecture au sein de laquelle les galaxies sont réparties et se meuvent s’appelle la toile cosmique. Au sein de celle-ci apparaissent de manière frappante des régions plus particulièrement denses : les superamas de galaxies. Alors, à quelle structure, à quel élément de la toile cosmique, à quel superamas de galaxies la Terre appartient-elle ? Et pourquoi ? La réponse à ces questions est venue de l’étude des courants cosmiques.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : astrophysicienne, professeure d'Université, Institut de physique des deux infinis de Lyon (IP2I)
  • : chercheur à l'Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'Univers, CEA université Paris-Saclay

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Mise en évidence du superamas Laniakea

Mise en évidence du superamas Laniakea

Carte en trois dimensions de Laniakea et son environnement

Carte en trois dimensions de Laniakea et son environnement

Autres références

  • UNIVERS (notions de base)

    • Écrit par Universalis
    • 4 771 mots
    • 17 médias
    ...ensemble beaucoup plus vaste, un superamas. En 2014, des chercheurs américains ont pu estimer qu’il aurait une dimension de 500 millions d’années-lumière. Ils ont proposé de l’appeler Laniakea, un mot hawaïen qu’on peut traduire par « ciel immense ». Les superamas semblent eux-mêmes se regrouper pour former...

Voir aussi