LA RÈGLE DU JEU, film de Jean Renoir

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une allégorie grinçante sous une forme aimable

Peu de films de Renoir furent aussi mal reçus que celui-ci, qui déclencha une véritable haine critique et la désaffection du public. Le cinéaste lui-même en analysa lucidement les raisons à la fin de sa vie : « C'est un film de guerre, et pourtant pas une allusion à la guerre n'y est faite. Sous son apparence bénigne, cette histoire s'attaquait à la structure même de notre société. » (Ma Vie et mes films, 1974). Croyant réaliser une transposition contemporaine des Caprices de Marianne d'Alfred de Musset, Renoir avait dressé le portrait impitoyable d'une société en voie de décomposition, où la classe possédante brille par sa veulerie et son absence totale d'idéal, et où la classe exploitée ne songe qu'à mimer ses maîtres jusque dans leurs défauts – hypocrisie, égoïsme, aveuglement. Cette noirceur, involontaire mais profonde, a été la cause de l'échec du film à sa sortie ; elle fut à la racine de son triomphe vingt-cinq ans plus tard. Dans la France du gaullisme et de la croissance économique, il était facile en effet de décrypter, sous le vaudeville, le désespoir, sous la légèreté et l'humour, le jugement moral et le désabusement. Le film fut vu, presque du jour au lendemain, comme un des meilleurs témoignages sur la France pessimiste et affaiblie de l'avant-guerre.

Nous continuons d'y voir le portrait de la IIIe République finissante, mais si cette comédie est devenue un film « culte », c'est aussi grâce à la conjugaison d'exceptionnelles qualités héritées du théâtre français, de Marivaux à Guitry en passant notamment par le Beaumarchais du Mariage de Figaro et Musset, déjà cité. Le quiproquo, le chassé-croisé, la duperie y règnent pour le plaisir du spectateur, mis en situation de dénouer ces intrigues à mesure qu'elles se nouent ; le parallélisme des maîtres et des domestiques, avec sa double et réaliste peinture de mœurs et de milieux, est source de jubilation. L'ensemble est porté par une distribution d'acteurs des plus inspirée, en dépit de son étrangeté – ou grâce à elle. À côté d'acteurs chevronnés, incarnant à l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  LA RÈGLE DU JEU, Jean Renoir  » est également traité dans :

LA RÈGLE DU JEU (J. Renoir), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 213 mots

Après les succès de La Bête humaine (1938) et surtout de La Grande Illusion (1937), Jean Renoir (1894-1979) est au sommet de sa popularité. Compagnon de route du Parti communiste, il est déçu par le Front populaire et convaincu, après les accords de Munich, qu'une nouvelle guerre est inévitable. Il entreprend dans […] Lire la suite

RENOIR JEAN

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 376 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'engagement politique »  : […] La représentation que chacun se donne de lui-même est liée à un autre « théâtre », celui de la société et de l'histoire. Dans un premier temps, la vision de Renoir se teinte d'anarchisme. Refusant une intégration sociale hypocrite, Boudu se laisse porter au fil de l'eau pour retrouver ses nippes et son état de clochard. Le héros de La Chienne , clochard à son tour, laisse volontairement condamner […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

26-30 novembre 2000 • France • Ouverture du débat sur l'inversion du calendrier électoral de 2002.

proposition sera déposée à l'Assemblée nationale le 30. Le 29, Jacques Chirac, dans un communiqué, « met en garde, pour la sérénité du débat démocratique, contre la tentation de changer la règle du jeu peu avant une élection ».  [...] Lire la suite

17-24 mai 1982 • C.E.E. • Crise entre Londres et les Neuf et règlement provisoire du conflit agrobudgétaire

pour marquer leur attachement à la règle de l'unanimité, établie par l'« arrangement de Luxembourg » de janvier 1966, qui avait été instaurée après la politique de la « chaise vide » adoptée par la France en juillet 1965 pour s'appliquer dans tous les cas où les intérêts essentiels d'un pays [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « LA RÈGLE DU JEU, film de Jean Renoir », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-regle-du-jeu/