ART SACRÉ L', revue

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après 1954

Les nouveaux directeurs héritaient de conditions plus favorables. L'explosion des villes augmentait les besoins en églises. Malgré la concurrence d'une autre revue de Pichard (Art chrétien), L'Art sacré frôla les six mille abonnés. Elle favorisa comme avec les précédents directeurs les contacts entre les paroisses et les artistes, n'hésitant pas à intervenir dans les commissions de choix, indiquant des architectes (Joseph Belmont, Jacques Prioleau, Michel Marot, Pierre Genton, Reiner Pottier, Jean Prouvé, Pierre Pinsard, André Le Donné, Maurice Novarina...), des artistes (Elvire Jan, Jean Jacques, Raoul Ubac, Pierre Rezvani, Jean-Luc Perrot, François Chapuis), proposant plans et maquettes conformes aux orientations du renouveau liturgique, présentant les réalisations françaises (trois cents églises dans le Guide des nouvelles églises en France de Jean Capellades, Cerf, 1969) et européennes (diocèses de Cologne, de Milan).

Le concile Vatican II et la crise de Mai-68 firent basculer la situation. Un « parti pris » de changement désacralisa les églises, conduisant souvent à un vandalisme iconoclaste (destruction d'anciens décors ou de mobilier liturgique). Tout en admettant la nécessité de « révisions déchirantes » les directeurs prêchèrent la prudence. L'Art sacré perdit son public, car la nouvelle génération de prêtres se désintéressa de l'art religieux. En 1968, la revue passa à quatre numéros trimestriels ; les directeurs envisagèrent de cibler un public plus large mais leurs projets se heurtèrent à la politique éditoriale du Cerf, alors en mutation. Deux numéros parurent en 1969 ; L'Art sacré s'arrêta. Il ne fut jamais remplacé.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé d'arts plastiques (enseignant à l'I.U.F.M. d'Aquitaine) et docteur en histoire de l'art

Classification


Autres références

«  ART SACRÉ L', revue  » est également traité dans :

RÉGAMEY RAYMOND (1900-1996)

  • Écrit par 
  • Françoise CAUSSÉ
  •  • 936 mots

Dominicain, historien de l'art, le père Régamey marqua la réflexion sur l'art religieux au xx e  siècle en France. Fils de Jeanne Heilman et de Frédéric Régamey (1849-1925) Raymond Régamey est né le 10 janvier 1900 à Beblenheim dans une famille protestante d'écrivains et d'artistes. Sa mère, alsacienne, fit une carrière littéraire ; son père était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-regamey/#i_15086

Pour citer l’article

Françoise CAUSSÉ, « ART SACRÉ L', revue », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-sacre-revue/