L'ÂGE D'HOMME, Michel LeirisFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un autoportrait sans concession

Dans les premières pages de L'Âge d'homme, Michel Leiris brosse un portrait sans concession de lui-même à cet âge de trente-quatre ans qu'il atteint en achevant son livre. Il se situe au présent : « Mes yeux sont bruns, avec le bord des paupières habituellement enflammé ; mon teint est coloré ; j'ai honte d'une fâcheuse tendance aux rougeurs et à la peau luisante. Mes mains sont maigres, assez velues, avec des veines très dessinées ; mes deux majeurs, incurvés vers le bout, doivent dénoter quelque chose d'assez faible ou d'assez fuyant dans mon caractère. » Les circonstances qui jalonnent cette quête du passé sont aussi importantes que les réminiscences elles-mêmes. Le livre se construit dans une perpétuelle confrontation entre les souvenirs et leurs multiples associations et résonances dont l'autobiographe suit scrupuleusement les moindres détours jusqu'à la description minutieuse des plus petits détails des images d'Épinal, des scènes théâtrales ou liées à l'opéra, des allégories et des mythes qui nourrissent la mémoire.

Les phrases longues et complexes sont entrecoupées d'incises et mêlent parfois plusieurs temps : le passé, le présent et même des projections dans l'avenir. L'auteur prend de temps à autre le lecteur à témoin ou interrompt son récit pour faire part de ses difficultés : « À mesure que j'écris, le plan que je m'étais tracé m'échappe et l'on dirait que plus je regarde en moi-même plus tout ce que je vois devient confus, les thèmes que j'avais cru primitivement distinguer se révélant inconsistants et arbitraires, comme si ce classement n'était en fin de compte qu'une sorte de guide-âne abstrait, voir un simple procédé de composition esthétique ».

L'auteur manifeste une particulière obstination à établir des relations entre les fiches qui regroupent par thèmes les souvenirs significatifs, comme autant de chapitres, sans renoncer pour autant à démonter les mécanismes complexes qui le conduisent à devenir le « jouet des événements ». Il suit un parcours chronologique, de la petite enfance où il s'initie aux mystères de la mort, de la naissance, de Noël mais aussi de l'infini et de l'âme, jusqu'à cet âge d'homme qu'il atteint peut-être à vingt et un ans en 1922, peut-être lors de son mariage en 1926, peut-être en 1935 en achevant ce livre, ou en 1945 seulement, après avoir connu la guerre. L'entreprise reste ouverte et se révèle inépuisable. Les fiches de L'Âge d'homme marquent le point de départ des fichiers qui serviront de matériau aux quatre volumes de « La Règle du jeu » (Biffures, 1948 ; Fourbis, 1955 ; Fibrilles, 1966, Frêle Bruit, 1976). L'écriture autobiographique de Leiris se poursuivra jusque deux ans avant sa mort (A cor et à cri, 1978).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  L'ÂGE D'HOMME, Michel Leiris  » est également traité dans :

AUTOBIOGRAPHIE, notion d'

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN
  •  • 1 446 mots

Auto-bio-graphie : écriture de sa propre vie, écriture par soi de sa vie. Le terme est double : au sens large, est autobiographique toute écriture intime ; au sens étroit, l'autobiographie, distincte des Mémoires, du journal intime ou de l'autoportrait, est un genre parmi d'autres de l'écriture personnelle. Mais ce dernier a connu un succès immense, qui l'a conduit à annexer toute expression supp […] Lire la suite

LEIRIS MICHEL (1901-1990)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 2 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des genres à l'autobiographie »  : […] À considérer l'œuvre, une chose frappe d'entrée : la pluralité des genres. Qu'il s'agisse de la poésie ( Simulacre , 1925, Haut Mal , 1943), du roman ( Aurora ), des essais artistiques ou ethnographiques ( Miroir de la tauromachie , 1938), on note une diversité extrême de l'écriture. Comme si les genres littéraires contraignaient l'auteur à ne se présenter que scindé, et débouchaient naturellement […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-29 septembre 2020 France. Procès des attentats de janvier 2015 et nouvelle attaque terroriste.

L’enquête révélera le véritable nom de cet homme, Zaheer Hassan Mahmoud, et son âge réel, vingt-cinq ans. Le 29, Zaheer Hassan Mahmoud est mis en examen pour « tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». […] Lire la suite

11-30 août 2018 Belgique. Polémique sur le placement en centre fermé de familles en séjour illégal.

Le 14, une première famille, composée d’une jeune femme serbe de vingt-cinq ans, résidant en Belgique depuis l’âge de quinze ans, et de ses quatre enfants âgés d’un à six ans et nés en Belgique, est placée dans le centre 127 bis en vue de son expulsion du territoire, à la suite du rejet de ses demandes de régularisation humanitaire et d’asile. Le 15, quelque six cents personnes manifestent à Bruxelles contre le placement de familles en centre fermé, à l’appel du collectif citoyen #NotInMyName, derrière le slogan « On n’enferme pas un enfant. […] Lire la suite

12 juillet 2016 France. Condamnations de la France pour traitement inhumain et dégradant.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) condamne la France dans cinq affaires de mineurs étrangers placés dans des centres de rétention administrative. Elle estime que, en raison de leur bas âge, de la durée de leur détention et de l’inadaptation des locaux où ils sont retenus, ces mineurs font l’objet de mauvais traitements, en violation de la Convention européenne des droits de l’homme. […] Lire la suite

10-30 août 2015 Syrie. Bombardement meurtrier de Douma.

Le 10, les autorités libèrent le militant des droits de l’homme Mazen Darwich, artisan des manifestations pacifiques de 2011 contre le régime de Damas, qui avait été arrêté en février 2012. Le 10 également, un cousin du chef de l’État, Souleiman al-Assad, qui avait tué un officier supérieur quatre jours plus tôt à Lattaquié, dans le fief du régime alaouite, est arrêté. […] Lire la suite

26-30 juin 2015 Tunisie. Attentat islamiste meurtrier à Sousse.

Le 26, à Port El-Kantaoui, près de Sousse, sur le littoral oriental du pays, un homme armé ouvre le feu dans un hôtel, tuant trente-huit personnes, pour la plupart des touristes britanniques. L’auteur de l’attaque est tué par la police. Âgé de vingt-quatre ans, Seifeddine Rezgui n’était pas surveillé bien que ne cachant pas ses liens avec la mouvance salafiste. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Aliette ARMEL, « L'ÂGE D'HOMME, Michel Leiris - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-d-homme/