Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KANGOUROU

Kangourou - crédits : Rene Becerril / EyeEm/ Getty Images

Kangourou

Herbivore, caractérisé par sa stature bipède et ses membres antérieurs atrophiés, vivant en Australie, Nouvelle Guinée, et Tasmanie. Classe : Mammifères ; ordre : Diprotodontes ; famille : Macropodidés.

Les vrais kangourous sont les marsupiaux qui appartiennent à la famille des Macropodidés. Ils sont représentés par une cinquantaine d'espèces réparties en onze genres. Par extension, les petits marsupiaux de la famille des Potoridés (10 espèces) ont été appelés rats-kangourous (noms locaux : bettongs et potorous). Selon leur habitat, les kangourous sont appelés wallabies, wallarous, dendrolagues (kangourous arboricoles) ou pétrogales (kangourous vivant dans les rochers).

Les kangourous sont des animaux adaptés au saut : ils possèdent de puissantes pattes postérieures, des pieds immenses et une longue queue musclée qui leur sert de balancier (ainsi que de « troisième membre » au repos). Leur tête présente un museau allongé et de grandes oreilles dressées. Leur pelage est en général uniforme, gris, brun ou roux. La queue peut parfois être annelée.

La taille et le poids des kangourous varient de 30 centimètres de longueur (queue, 15 cm, non comprise) pour 500 grammes (rat musqué-kangourou, Hypsiprymnodon moschatus) à 1,8 mètre (queue, 1 m, non comprise) pour 70 kilogrammes (kangourou roux, Macropus rufus, et kangourou géant, Macropus giganteus). Leur espérance de vie est très variable suivant les espèces, les plus grandes pouvant atteindre vingt-cinq ans.

Strictement herbivores, à l'exception des petites espèces qui consomment aussi des invertébrés, ils se nourrissent principalement de plantes coriaces riches en fibres. Comme les ruminants, ils sont capables de digérer la cellulose grâce à leur volumineux estomac qui contient des bactéries et des protozoaires. Craignant les fortes chaleurs, ils s'alimentent généralement en fin de journée, formant de petits groupes plus ou moins lâches. Ils boivent peu. En cas de danger, les grandes espèces sont capables de faire des bonds de cinq mètres de longueur et ce à plus de 30 km/heure.

En général paisibles, les kangourous deviennent agressifs lors de la période du rut. Ils s'affrontent alors debout, se donnant des coups avec leurs pattes avant ou des bourrades avec leurs pattes arrière en s'appuyant alors sur leur queue. Comme tous les marsupiaux, les femelles possèdent une poche (marsupium ou poche marsupiale), repli cutané de la paroi abdominale, située à proximité de l'ouverture génitale et qui contient quatre tétines dont deux sont fonctionnelles. Après une gestation interne d'un mois, un petit naît à l'état larvaire (moins d'un gramme). Cet embryon larvaire, nu et muni de griffes aux pattes antérieures, va se diriger vers la poche en s'accrochant aux poils de sa mère. Une fois dans la poche, il saisit avec sa bouche une des tétines et restera accroché à celle-ci pendant le développement embryonnaire. Ce dernier, chez les grandes espèces, dure près de six mois. Le jeune ne sortira la tête de la poche qu'au bout de cinq mois et la quittera définitivement à l'âge de huit mois.

Kangourou - crédits : Encyclopædia Universalis France

Kangourou

Les kangourous tiennent en Australie le rôle des ongulés sauvages sur les autres continents. Très prolifiques, ils concurrencent les élevages de moutons. Pour cette raison, ainsi que pour exploiter commercialement leur peau et leur viande, ils font l'objet d'une chasse intensive, parfois trop systématique. Dix espèces sont considérées en danger dont le Wallaby de Parma (Macropus Parma).

— Marie-Claude BOMSEL

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Kangourou - crédits : Rene Becerril / EyeEm/ Getty Images

Kangourou

Kangourou - crédits : Encyclopædia Universalis France

Kangourou

Autres références

  • AUSTRALIE

    • Écrit par Benoît ANTHEAUME, Jean BOISSIÈRE, Bastien BOSA, Vanessa CASTEJON, Universalis, Harold James FRITH, Yves FUCHS, Alain HUETZ DE LEMPS, Isabelle MERLE, Xavier PONS
    • 27 355 mots
    • 29 médias
    ...diversification des Marsupiaux. « Rats » et « souris » marsupiaux occupent les niches écologiques qui servent à leurs homologues euthériens en d'autres continents ; les kangourous, les wallabies ont colonisé prairies et forêts que peuplent d'ailleurs daims et antilopes ; les phalangers habitent le sommet des arbres...
  • FAUNE SAUVAGE

    • Écrit par Romain JULLIARD, Pierre PFEFFER, Jean-Marc PONS, Dominique RICHARD, Alain ZECCHINI
    • 14 185 mots
    • 7 médias
    En Australie, les kangourous font l'objet d'autorisations de récolte. Cette dernière a concerné, à la fin du xxe siècle, officiellement 5,7 millions d'individus annuellement pour une population estimée à 20 millions. En y ajoutant les abattages illicites, mais tolérés, par les fermiers,...
  • MARSUPIAUX ou MÉTATHÉRIENS

    • Écrit par Yves FRANÇOIS, Michel TRANIER
    • 5 043 mots
    • 3 médias
    La famille des Macropodidés est représentée, entre autres, par les kangourous et les wallabies (fig. 1). Elle comprend les plus grands marsupiaux, tous herbivores et capables de s'adapter à des milieux variés, parfois très spécialisés (régions montagneuses, forêts, déserts). Outre les grands kangourous...

Voir aussi