KAMMU-TENNŌ (736-806) empereur du Japon (781-806)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né d'un petit-fils de Tenji-tennō, celui qui devait devenir Kammu-tennō commence sa vie fort éloigné du trône, mais l'épuisement de la descendance de Temmu-tennō permet à son père de devenir empereur en 770 avec l'aide des Fujiwara. Nommé prince héritier en 773, il succède à son père en 781. Son règne est marqué par des événements importants, mais il est difficile d'apprécier dans quelle mesure il les a influencés. La capitale est transférée de Nara à Nagaoka puis à Kyōto en 794 ; les tribus de l'extrême nord de Hondo (Honshū), jusque-là insoumises, sont pacifiées à la suite de plusieurs campagnes menées par le général Sakanoue no Tamuramaro. Le système administratif est remanié conformément à la lettre des codes, le système fiscal est allégé, les charges des paysans diminuent par suite de la suppression du service de milice, de la baisse du taux d'intérêt des prêts publics et de la codification des corvées. Ce règne offre, en somme, des aspects quelque peu contradictoires ; les expéditions dans le Nord et la construction d'une nouvelle capitale ont coûté cher à la population, mais le gouvernement a espéré épargner un peu les paysans en contrôlant mieux les fonctionnaires provinciaux et en supprimant quelques bureaux en surnombre.

—  Francine HÉRAIL

Écrit par :

  • : maître assistant à l'Institut national des langues et civilisations orientales, professeur délégué

Classification

Autres références

«  KAMMU- TENNO (736-806) empereur du Japon (781-806)  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 082 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Déclin des influences chinoises »  : […] Empereur énergique, Kammu (781-806) allait tenter de remettre de l'ordre dans l'Empire, tout d'abord en s'éloignant de Nara où l'emprise du bouddhisme était pour lui très contraignante. En vue de tenir tête aux communautés de Nara, il soutint deux sectes qui connaissaient alors une grande popularité en Chine, le Tiantai (en japonais Tendai) et le Zhenyan (en japonais Shingon), et déplaça la capit […] Lire la suite

HEIAN ÉPOQUE DE (794-1192)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 213 mots

En 794, l'empereur Kammu (781-806) transfère la capitale de son empire à Heian-kyo (actuelle Kyōto) pour échapper à l'emprise croissante des temples bouddhiques de Nara. Dans un premier temps, les influences chinoises qui dominaient l'époque antérieure, dite de Nara (710-794), continuent d'être fortes : elles se traduisent en particulier par le plan en damier de la cité nouvelle et par l'atmosphèr […] Lire la suite

KYŌTO

  • Écrit par 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 4 712 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Heian-kyō, la grande capitale aristocratique de l'époque de Heian »  : […] Si le centre historique de Kyōto est une agglomération qui s'est développée à partir du xvi e  siècle, les origines du choix du site, le tracé en damier des avenues et les nombreux hauts lieux de la ville remontent à l'ancienne capitale Heian-kyō, la « capitale de la Paix et de la Tranquillité », qui avait été fondée en 794 par l'empereur Kammu. Les raisons du transfert de la capitale Heijō-kyō ( […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francine HÉRAIL, « KAMMU-TENNŌ (736-806) - empereur du Japon (781-806) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kammu/