JOSEPH saint

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connu par les Évangiles, particulièrement par celui de Matthieu, Joseph, l'époux de Marie, était, selon la « généalogie de Jésus », de la race de David. Il aurait exercé le métier d'ouvrier en bâtiment (en grec, tektôn : charpentier, menuisier, etc.). Fiancé à Marie, il reconnut le fils de cette dernière, Jésus, lorsque, selon le récit évangélique (Matthieu, i, et Luc, i), il apprit qu'elle était miraculeusement enceinte, et il l'épousa. Joseph n'est nommé que dans la section des Évangiles de Matthieu et de Luc, que l'on dit « de l'enfance » (Matthieu, i-ii et Luc i-ii) : ailleurs, il est mentionné comme le tektôn, dont Jésus est dit le fils.

La figure de Joseph est en grande partie calquée sur le modèle traditionnel des grandes vocations bibliques dont le rôle fut déterminant dans l'histoire d'Israël : celle des patriarches d'abord, celle des sages et des justes ensuite. Ainsi, dans Matthieu, i, 20-21, le récit de l'annonce de la naissance de Jésus reflète le schéma littéraire de l'annonce à Abraham de la naissance miraculeuse d'Isaac (ce récit est propre à Matthieu ; dans Luc, l'annonce n'est pas faite à Joseph, mais à Marie). Par ailleurs, Joseph est dit « juste » (Matthieu, i, 19), tout comme Noé dans Genèse, vi, 9. Or on sait que, selon l'Épître aux Hébreux, xi, 7, Noé était considéré à l'époque néo-testamentaire comme la figure du juste par la foi ; et, dans l'exégèse allégorique de Philon, le patriarche diluvien représentait le juste ou la justice. C'est à la lumière de ces informations que la signification originale de la mission évangélique de Joseph peut être adéquatement perçue.

Le nom de Joseph n'apparaît dans les calendriers liturgiques qu'au ixe siècle, le choix de la date de sa fête (le 19 mars) étant dû à une confusion avec le nom de Josippe. C'est au xive et au xve siècle que la dévotion à saint Joseph se développa, ce dernier bénéficiant dans le calendrier romain d'aujourd'hui de deux fêtes, le 19 mars et le 1er mai (sous le vocable de saint Joseph artisan).

—  André PAUL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  JOSEPH saint  » est également traité dans :

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 225 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Jésus et son ministère »  : […] La date et le lieu de la naissance de Jésus ne sont pas connus avec une grande précision. Les nombreux problèmes posés par les Évangiles de l'enfance laissent bien des incertitudes. La tradition le fait naître « dans les jours d'Hérode », c'est-à-dire quelques années avant notre ère, dont le point de départ ne fut fixé qu'au vi e  siècle. Ses conte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_3672

Pour citer l’article

André PAUL, « JOSEPH saint », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph/