HORMAYR JOSEPH baron von (1782-1848)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien et homme d'État autrichien. Entré à la chancellerie d'Autriche en 1801, Hormayr parvient deux ans plus tard au poste de secrétaire (Hofsekretär) et devient directeur des Archives d'État (Haus, Hof und Staatsarchiv). Pendant l'insurrection tyrolienne de 1809 contre l'occupant bavarois, il prend la tête du parti autrichien qui s'appuie sur le loyalisme de la population envers les Habsbourg, et dirige l'administration. Son grand dessein est de créer un patriotisme autrichien fondé sur la fidélité à l'empereur. Mais la cour se méfie de ces idées jugées trop « révolutionnaires » et, après son retour à Vienne, Hormayr tombe en disgrâce auprès de l'empereur François Ier et de Metternich, en dépit de la faveur dont il jouit auprès de l'archiduc Jean. En 1813, comme il tente de soulever à nouveau le Tyrol, il est arrêté et emprisonné dans la forteresse de Munkacs (actuellement en Ukraine subcarpathique). Grâcié, il est nommé en 1816 historiographe de la cour, mais en 1828 il passe au service du roi Louis Ier de Bavière, qui le nomme conseiller des Affaires étrangères, puis ministre de Bavière à Hanovre (1832-1837) et à Brême (1837-1846). Il termine sa carrière comme surintendant des Archives de l'État bavarois à Munich (1846), où il meurt après avoir vu les débuts de la révolution de 1848 et le triomphe momentané de l'idée nationale allemande. Il a laissé un certain nombre d'écrits parmi lesquels on peut citer Histoire du comté de Tyrol (1806-1808) et Plutarque autrichien (1807-1820).

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  HORMAYR JOSEPH baron von (1782-1848)  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Révolution et réaction »  : […] Conservatrice, cette monarchie au sein de laquelle la bourgeoisie jouait encore un rôle modeste ne pouvait que durcir son attitude à l'égard des innovations venues de l'ouest. Cette société hiérarchisée, dominée par l'aristocratie, n'était guère favorable à l'idée d'égalité ; quant à la liberté, c'était un rêve dans un État où régnait une censure vigilante. Malgré les idées subversives de certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_16774

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « HORMAYR JOSEPH baron von (1782-1848) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-hormayr/