CANTELOUBE JOSEPH (1879-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur et folkloriste français Joseph Canteloube est avant tout connu pour ses compositions évoquant son terroir natal ainsi que par ses harmonisations de chants populaires de nombreuses provinces françaises.

Marie Joseph Canteloube de Malaret voit le jour le 21 octobre 1879 à Annonay (Ardèche). Il suit les cours de Vincent d'Indy, d'abord par correspondance, à partir de 1902, puis à la Schola Cantorum de Paris, où il s'inscrit en 1907. À l'image de son maître et d'un cercle d'artistes qui rassemble notamment Déodat de Séverac, Raoul Laparra, Paul Ladmirault et Charles Bordes, il sillonne la France pour recueillir des chants folkloriques, dont il va publier de nombreux recueils après les avoir harmonisés et, pour la plupart, adaptés pour voix et accompagnement au piano ou par un ensemble instrumental. Ses Chants d'Auvergne (5 volumes, dont les parutions s'échelonnent de 1923 à 1954), pour voix et orchestre, figurent au répertoire des plus grands : Eleanor Steber, Arleen Augér, Régine Crespin, Anna Moffo, Victoria de Los Angeles, Frederica Von Stade, Kiri Te Kanawa, Dawn Upshaw, Renée Fleming, Karita Mattila, Véronique Gens, Anne Sofie von Otter, Gérard Souzay...

Parmi les autres recueils de Joseph Canteloube, citons encore Chants de l'Angoumois (1947), Chants de la Touraine (1947), Chants du Languedoc (1948), Chants du Pays basque (1949). Il a publié plusieurs études, parmi lesquelles Les Chants des provinces françaises (Didier, Paris, 1947) et Vincent d'Indy, sa vie, son œuvre, son action (L'Oiseau-lyre, Monaco, 1951).

Si ses orchestrations de chants populaires lui ont valu la notoriété, ses œuvres originales, notamment les opéras Le Mas et Vercingétorix (respectivement créés à l'Opéra de Paris en 1929 et 1933), ont sombré rapidement dans l'oubli. Joseph Canteloube meurt le 4 novembre 1957 à Grigny (alors en Seine-et-Oise, aujourd'hui dans l'Essonne).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CANTELOUBE JOSEPH - (1879-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-canteloube/