SUK JOSEF (1874-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur, violoniste et pédagogue tchèque Josef Suk naît à Křečovice (Bohême) le 4 janvier 1874. Son père, instituteur et musicien lui-même, lui fait commencer l'étude du violon dès l'âge de quatre ans. Au Conservatoire de Prague (1885-1892), il a comme professeurs Antonín Bennewitz (violon), Josef Bohuslav Foerster (analyse) et Antonín Dvořák (composition), dont il épousera en 1898 la fille Otilia ; il s'y lie d'amitié avec Vitězslav Novák. En 1892, Josef Suk fonde, avec des disciples du violoncelliste et pédagogue Hanuš Wihan – Karel Hoffmann (premier violon), Oskar Nedbal (alto) et Otto Berger (violoncelle) –, le Quatuor tchèque, dans lequel il tiendra la partie de second violon jusqu'au 20 mars 1933, date de son concert d'adieu. Il enseigne la composition au Conservatoire de Prague à partir de 1922. Il meurt à Benešov, près de Prague, le 29 mai 1935.

Ses premières partitions datent de 1888 (Quatuor à cordes en mineur, Fantaisie en mineur, op. 8, pour quintette à cordes avec piano) mais sa véritable première œuvre, son opus 1, est le Quatuor pour piano et cordes en la mineur (1891), encore empli de réminiscences de Schumann et de Mendelssohn. Il compose en 1891 trois ballades (pour violon et piano, pour violoncelle et piano, pour quatuor à cordes), un Trio pour piano violon et violoncelle en ut mineur et une très réussie Sérénade pour violoncelle et piano. Toujours sous l'emprise stylistique de Dvořák, le jeune musicien compose alors le petit bijou d'élégance et de vitalité qu'est la lyrique et enjouée Sérénade pour cordes op. 6 (1892).

Relevons encore de cette époque de première maturité des œuvres marquées par la fraîcheur de l'inspiration : la suite symphonique Le Conte d'une soirée d'hiver, op. 9 (1894), le Quatuor à cordes en si bémol majeur, op.11 (1896), une Première Symphonie, op. 14 (1897-1899), l'ouverture Conte de fées, op. 16 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « SUK JOSEF - (1874-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-suk/