SERT JOSÉ LUÍS (1902-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1902 à Barcelone, José Luís Sert appartient à une famille dont un des membres fut protecteur de Gaudí. Son oncle José María Sert y Badía était un fresquiste réputé qui décora la cathédrale de Vich en Catalogne (1904-1926), le hall du Rockefeller Center (1933) et la salle du conseil de la Société des Nations à Genève.

Sert est de cette génération d'architectes qui purent entrer sans transition dans la modernité. Il fait partie à Barcelone du groupe de jeunes étudiants contestataires qui font venir Le Corbusier pour une conférence en 1927. Frais diplômé l'année suivante, il est engagé par ce dernier pour travailler dans son atelier parisien sur le deuxième projet du Palais des Nations.

Il participe aux C.I.A.M. (congrès internationaux de l'architecture moderne) à partir de la réunion de Francfort en 1929, et il est cofondateur la même année du Gatepac de Barcelone (Groupe des architectes et techniciens pour la résolution des problèmes de l'architecture moderne), mouvement très actif qui publie la revue Arquitectura contemporanea (1931-1937). Sert joue un rôle prépondérant dans l'élaboration des projets collectifs du groupe (plan directeur de Barcelone, 1934-1935) et réalise le prototype recommandé – la « casa-bloc », deux cents logements sociaux regroupés en un immeuble en forme de grecque – pour remplir le nouveau plan en damier de l'extension de Barcelone.

Avec José Torres i Clavé et Joan Baptista Subirana i Subirana, il construit en 1935, pour le nouveau gouvernement catalan, un dispensaire antituberculeux : un superbe bâtiment-manifeste, proche du premier langage de Le Corbusier.

Sert et sa femme Moncha ont pour amis Calder, Miró et les surréalistes qu'ils fréquentent dans leurs cercles parisiens. Aussi, à l'Exposition internationale de Paris, en 1937, il est choisi, avec Luis Lacasa, pour le pavillon de la République espagnole. De simples planchers légers, clos de fins pans de verre, et une sall [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université Louis-Pasteur, Strasbourg, architecte D.P.L.G., urbaniste I.U.U.P.

Classification


Autres références

«  SERT JOSÉ LUÍS (1902-1983)  » est également traité dans :

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'architecture »  : […] Barcelone devint, vers 1900, une des capitales européennes du modern style, mouvement international en réaction contre les recherches éclectiques dans lesquelles s'épuisait l'art académique. À cette époque, la ville était un immense chantier et un creuset où se forgeaient les idées novatrices. Le nom d' Antonio Gaudí y Cornet symbolise ces recherches d'avant-garde. Ses premières constructions s'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_15175

MAEGHT FONDATION

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 867 mots

Inaugurée en 1964, la Fondation Maeght, reconnue d'utilité publique, est une donation à l'État d'Aimé Maeght (1906-1981) et de sa femme, Marguerite Devaye (1909-1977), éditeurs d'art et propriétaires d'une célèbre galerie de tableaux à Paris. Elle ne reçoit aucune subvention de l'État et doit subvenir à ses propres ressources. Son objet, lit-on dans ses statuts, est de recevoir, conserver, acquéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-maeght/#i_15175

Pour citer l’article

François LAISNEY, « SERT JOSÉ LUÍS - (1902-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-luis-sert/