HERNÁNDEZ JOSÉ (1834-1886)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comme tous les écrivains de l'époque, la vie de José Hernández et son œuvre sont inséparables de l'histoire argentine du xixe siècle. Les écrits des auteurs argentins ne sont que les manifestations littéraires d'un combat politique quotidien auquel l'écrivain consacre souvent toutes ses énergies.

Vaincu par la disparition progressive du gaucho dont il s'était fait le passionné défenseur, Hernández assista à la montée croissante de son héros fictif : Martín Fierro. Ce personnage typiquement argentin n'est pas sans ressemblance avec le don Quichotte de Cervantès.

Écrite en deux parties de tonalité différente, son œuvre témoigne d'une réalité nationale en pleine mutation. Elle obtient immédiatement une audience populaire extraordinaire, et chacun des héros dépasse rapidement en notoriété son créateur pour atteindre une dimension universelle et mythique.

Civilisation ou barbarie ?

À la suite de la lutte d'indépendance, l'Argentine se trouve brusquement confrontée à elle-même. Elle s'engage dans une longue guerre civile, où interviennent des particularismes régionaux, des ambitions personnelles et des intérêts économiques peu avouables, avant d'atteindre un semblant d'unité nationale. Deux conceptions politiques s'affrontent : les unitaires, citadins cultivés et élégants, veulent que le pays se forme autour de Buenos Aires et sous sa direction ; les fédéraux, rudes paysans attachés à leurs chefs et aux traditions locales, préfèrent préserver l'originalité et l'autonomie des provinces intérieures. Un demi-siècle durant, toutes les forces vives du pays vont être polarisées par une lutte féroce entre ces deux conceptions.

Dans de telles circonstances, la littérature sera avant tout une arme de combat. Domingo Sarmiento, en écrivant son Facundo (1845), se fait le porte-parole de la civilisation métropolitaine et européenne contre la barbarie des gauchos provinciaux. Hernández écrit El Gaucho Martín Fierro (1872) contre le centralisme abusif et autoritaire de Buenos Aires, et pour défendre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé d'espagnol, maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  HERNÁNDEZ JOSÉ (1834-1886)  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les poètes « gauchesques » »  : […] À ce type de roman populiste et régionaliste s'apparente une forme de poésie narrative qui régna longtemps dans les républiques de La Plata, alors qu'y survivait encore le gaucho, ce type humain si caractéristique de la pampa. Cavalier d'abord et avant tout, gardien (ou voleur) de troupeaux pour le compte d'un maître ou pour son propre compte, enrô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-litterature-hispano-americaine/#i_9651

GAUCHESQUE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

Genre poétique hispano-américain qui imite les payadas (ballades que chantaient traditionnellement, sur accompagnement de guitare, les gauchos errants en Argentine et en Uruguay). Le terme inclut, par extension, le fonds littéraire sud-américain qui traite du mode de vie et des conceptions des gauchos. Le gaucho, qui avait longtemps fait partie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-gauchesque/#i_9651

MARTÍN FIERRO, José Hernández - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 795 mots

Au lendemain des guerres qui voient les anciennes possessions espagnoles d'Amérique, à l'exception de Cuba et de Porto Rico, accéder à l'indépendance, surgit un peu partout le désir de transformer la rupture politique en émancipation mentale, donc de contribuer à l'édification d'une culture nationale. Les Argentins sont parmi les premiers à tenter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-fierro/#i_9651

Pour citer l’article

Jean ANDREU, « HERNÁNDEZ JOSÉ - (1834-1886) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-hernandez/