FOWLES JOHN (1926-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après le coup d'éclat des « Jeunes gens en colère » et les débuts, sur la scène britannique des années 1950, d'Angus Wilson, Iris Murdoch, Muriel Spark et du futur Prix Nobel William Golding, on assiste dans les années 1960 à l'entrée en scène de John Fowles. Sa carrière romanesque durera de 1963 à 1985 et comporte deux phases : les trois premiers de ses sept romans le rendirent célèbre, riche et respecté. Les quatre suivants déçurent, à des degrés divers, ses admirateurs. Il allait être, bien avant sa mort, supplanté par les écrivains de la génération suivante, celle de Kazuo Ishiguro, Ian McEwan, Julian Barnes et Martin Amis.

Né en 1926 à Leigh-on-Sea (Essex), John Fowles, qui a fait des études de français à Oxford et enseigné à Poitiers, puis dans des écoles en Grèce et à Londres, avant de se consacrer à la littérature, a écrit des essais, des poèmes, son journal. Tous ses écrits méritent lecture ; les deux tomes du Journal (2003 et 2005), en particulier, éclairent l'ensemble de l'œuvre et la forte personnalité d'un homme original et attachant, un peu solitaire depuis qu'il quitta Londres pour Lyme Regis en 1968. C'est là qu'il meurt e 2005.

Sa véritable contribution au développement de la littérature anglaise se trouve dans ses trois meilleurs romans. The Collector, que Fowles est censé avoir écrit en quatre semaines, fut accepté avec enthousiasme par son éditeur Jonathan Cape, publié en 1963 et porté à l'écran par William Wyler (1965). Une traduction française de Solange Lecomte parut en 1964, intitulée L'Amateur. L'histoire est celle d'un homme qui enlève une jeune femme pour la séquestrer et en faire un objet d'observation et d'étude. Il ne semble nourrir aucun projet sexuel ; ses capacités en ce domaine se révèlent douteuses. Sa prisonnière meurt [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  FOWLES JOHN (1926-2005)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Au service de l'intelligence »  : […] Pendant que les jeunes hommes en colère évoquaient la réalité d'une Angleterre négligée par la littérature, d'autres écrivains, plus ouverts aux courants culturels et politiques venus de l'étranger, tentaient, comme le fit Huxley, d'exprimer le climat intellectuel de l'époque, tout en renouvelant la forme romanesque. La philosophie existentialiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_80663

Pour citer l’article

Sylvère MONOD, « FOWLES JOHN - (1926-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-fowles/