COPLANS JOHN (1920-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'artiste, historien de l'art, photographe et critique John Coplans, mort à New York en 2003, était né à Londres en 1920. Il devint artiste une première fois après la Seconde Guerre mondiale, en 1946. À dix-huit ans, il s'était engagé pour lutter contre le fascisme, dans les Kings' African Rifles. Même s'il détestait l'évoquer, la guerre, en Éthiopie contre les Italiens, puis en Birmanie contre les Japonais, lui avait permis de faire au moins deux expériences : le commandement et la résistance à la sauvagerie humaine. Revenu à la vie civile, il choisit l'art comme l'activité la plus conforme à ses convictions humanistes et libertaires.

John Coplans avait passé son enfance à Cape Town, en Afrique du Sud, où son père exerçait la médecine. Quoiqu'il ne l'ait jamais relié à son expérience du régime d'apartheid, son engagement contre le fascisme ressortissait sans doute en partie à une intolérance à l'égard de toute forme de racisme. Son père était pour lui l'exemple d'une culture humaniste, fondée sur la connaissance, la maîtrise de soi et la tolérance. Quant à son propre esprit libertaire, il était indissociable d'une pratique quotidienne de la satire et de l'autodérision. Après avoir appris la peinture dans un atelier parisien, grâce à une bourse du type G.I. Bill, il essaya de se faire une place sur la scène artistique londonienne. À l'âge de quarante ans, au début des années 1960, il dut cependant reconnaître ses limites, et plus encore, celles du milieu dans lequel il évoluait.

De cette période, il retenait surtout son amitié avec l'historien de l'art et critique britannique Lawrence Alloway. Mais son choix de l'abstraction géométrique l'éloignait des expériences de la culture pop, où il ne parvint jamais à trouver une alternative au conformisme et aux pesanteurs hiérarchiques de la société anglaise. En 1960 commence donc la troisième vie de Coplans : son émigration aux États-Unis, l'enseignement à Berkeley, San Francisco ; la création d'Artforum, en 1962, avec Philip Leider, la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres

Classification

Pour citer l’article

Jean-François CHEVRIER, « COPLANS JOHN - (1920-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-coplans/