GROOVER JAN (1943-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La photographe américaine Jan Groover travailla sur les notions d'espace et d'illusion dans des natures mortes de grand format représentant des objets du quotidien, souvent des ustensiles de cuisine disposés sur un évier. Elle est cependant essentiellement connue pour ses œuvres, diptyques et triptyques en couleurs, constituées de photographies « de rue » saisissant, le temps d'un court instant, le passage des véhicules à vive allure.

Jan Groover est née le 24 avril 1943 à Plainfield (New Jersey). Elle étudie la peinture au Pratt Institute de Brooklyn, où elle obtient une licence en 1965, puis à l'université d'État d'Ohio, dont elle est diplômée (master) en 1970. Elle s'oriente vers la photographie dès 1971. Après avoir décroché en 1978 une bourse du National Endowment for the Arts, elle achète son premier appareil grand format. Son travail est alors marqué par l'influence des maîtres de la nature morte du xive et du xve siècle, mais aussi de Paul Cézanne et de Giorgio Morandi, ainsi que du photographe britannique Eadweard Muybridge, qui étudia la décomposition du mouvement. Jan Groover enseigne pendant plus de dix ans à l'université d'État de New York et compte notamment parmi ses élèves Gregory Crewdson, qui se fera connaître par ses clichés aux mises en scène et à l'éclairage cinématographique. En 1991, Jan Groover et son époux, le peintre Bruce Boice, s'installent en France. La photographe y utilise alors un appareil de format panoramique pour représenter églises, cimetières et paysages. Le Museum of Modern Art de New York organise une rétrospective de son œuvre en 1987. Jan Groover s'éteint le 1er janvier 2012 à Montpon-Ménestérol (Dordogne).

—  Karen SPARKS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « GROOVER JAN - (1943-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-groover/