JEUX OLYMPIQUESLe relais de la flamme olympique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le relais de la flamme olympique, désormais symbole de paix et d'amitié entre les peuples, naît en 1936 dans le contexte très particulier des Jeux de Berlin, sur une idée de Carl Diem, secrétaire général du comité d'organisation des Jeux, reprise par Joseph Goebbels, ministre de la Propagande du Reich. Inspiré de cérémonies de la Grèce antique, le relais de la flamme olympique obéit à un rituel très précis, défini par le C.I.O. Néanmoins, à l'occasion de chaque célébration olympique, le comité d'organisation peut introduire des innovations en ce qui concerne le transport de la flamme, la fabrication de la torche ou adopter une thématique qui lui est propre. Enfin, le choix du dernier relayeur, qui embrasera la vasque olympique signifiant l'ouverture des Jeux, est très souvent lourd de symboles : son nom est tenu secret, et les supputations concernant son identité vont à chaque fois bon train...

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - Le relais de la flamme olympique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-relais-de-la-flamme-olympique/