JEUX OLYMPIQUESLe relais de la flamme olympique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le rituel moderne

La flamme est allumée à l'occasion d'une cérémonie organisée par le Comité olympique grec à Olympie, devant les ruines du temple d'Héra, par les rayons du Soleil qui frappent un miroir parabolique. Puis elle est placée dans une urne et transportée par une actrice habillée en prêtresse de l'Antiquité jusqu'à l'ancien stade, où celle-ci la remet au premier relayeur. Pour les Jeux d'hiver, ce cérémonial comprend une variante : la flamme est transmise au premier relayeur non pas dans le stade, mais devant le monument érigé près de celui-ci à la mémoire de Pierre de Coubertin. Par ailleurs, pour éviter que les caprices de la météorologie contrarient la cérémonie, une « flamme de secours » aura été allumée auparavant selon ce procédé traditionnel par un jour de beau temps et conservée dans une lampe de sécurité : on s'en servira si le soleil n'est pas au rendez-vous le jour J. Les relayeurs prennent alors la direction d'Athènes, jusqu'au stade Panathénaïque. Débute alors la deuxième phase du relais, désormais placé sous la responsabilité du comité d'organisation des Jeux à venir, qui détermine le parcours, les haltes, les modes de transport... À l'issue de ce parcours, le dernier relayeur pénètre dans le stade durant la cérémonie d'ouverture des Jeux et embrase la vasque.

Flamme olympique : l'allumage à Olympie

Photographie : Flamme olympique : l'allumage à Olympie

L'allumage de la flamme olympique, devant les ruines du temple d'Héra à Olympie, obéit à un rituel très précis. Ici, l'actrice grecque Maria Nafpliotou, habillée comme le veut la tradition en prêtresse de l'Antiquité, allume la flamme le 20 octobre 2009, marquant le début du relais qui... 

Crédits : VANOC/ COVAN

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

7-23 juillet 2021 Japon. Ouverture des jeux Olympiques.

Le 7, les autorités de Tōkyō annoncent la suppression du traditionnel relais de la flamme olympique, qui devait débuter le 9, en raison de la forte recrudescence des contaminations par le variant Delta du coronavirus dans la capitale. Les jeux Olympiques ont déjà été reportés de 2020 à 2021 en raison de la pandémie. Le 8, le gouvernement annonce le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire à Tōkyō du 12 juillet au 22 août et indique que les épreuves sportives se dérouleront sans spectateurs dans la capitale et dans les trois départements voisins, qui totalisent trente-quatre des quarante-deux sites olympiques. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - Le relais de la flamme olympique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-relais-de-la-flamme-olympique/