JEANNE LA FOLLE (1479-1555) reine de Castille (1504-1555)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Troisième enfant des Rois Catholiques Ferdinand d'Aragón et Isabelle de Castille (après Isabelle de Portugal et l'infant don Juan, prince des Asturies), Jeanne est fiancée à quinze ans au fils de l'empereur Maximilien, Philippe le Beau, archiduc d'Autriche. Le mariage a lieu à Lille en 1496 et, quatre ans plus tard, Jeanne met au monde à Gand le futur Charles Quint. Les morts successives de sa sœur, de son frère et enfin de son neveu, l'infant don Miguel (1501), lui permettent de prétendre au trône de Castille et elle gagne l'Espagne avec Philippe pour se faire reconnaître héritière de la couronne par les Cortes de Tolède et de Saragosse (1502). Le volage Philippe le Beau quitte l'Espagne aussitôt après les fêtes qui marquent l'événement, tandis que Jeanne, restée dans le pays de ses ancêtres, y accouche de son second fils Ferdinand (1503), qui deviendra empereur d'Allemagne après l'abdication de Charles Quint. Bientôt, Jeanne manifeste des signes de débilité mentale, obsédée par la jalousie et par l'idée que son mari la trompe. En 1503, quelques mois après la naissance de son fils, l'altération de sa santé est telle qu'Isabelle la Catholique consent à la laisser quitter le château de Medina del Campo pour les Flandres ; Jeanne y découvre les nouvelles infidélités de son époux et des scènes orageuses aboutissent à une rupture virtuelle entre elle et Philippe.

Portrait de Jeanne la Folle, J. de Flandes

Portrait de Jeanne la Folle, J. de Flandes

photographie

Juan de Flandes, Portrait de Jeanne la Folle. Huile sur bois. 29,5 cm X 19,3 cm. Kunsthistorisches Museum, Vienne. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

En 1504, Isabelle la Catholique meurt à Medina del Campo, laissant un testament qui accorde la régence à Ferdinand d'Aragón jusqu'au retour de Philippe et de Jeanne. Ceux-ci regagnent aussitôt l'Espagne et débarquent à La Corogne le 26 avril 1505. L'archiduc rencontre une première fois le roi Ferdinand, qui cède le royaume de Castille et promet de se retirer en Aragón. Quelques mois plus tard, les deux hommes signent un nouveau compromis qui exclut Jeanne du gouvernement en raison de son état mental (1506). Ferdinand quitte alors la Castille pour l'Aragón puis l'Italie ; mais à la fin de l'année 1506, Philippe meurt subitement et Jeanne achève de perdre la raison. Un conseil de régence, sous la direction du cardinal Cisneros assume le pou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  JEANNE LA FOLLE (1479-1555) reine de Castille (1504-1555)  » est également traité dans :

CHARLES QUINT

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 4 222 mots
  •  • 3 médias

par son père Philippe le Beau, mort en 1506, de Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle de Castille par sa mère Jeanne la Folle ; il recueillit l'héritage de quatre maisons princières : les Pays-Bas et la Franche-Comté (1507) ; la Castille et ses possessions d'Amérique ; l'Aragon et ses dépendances italiennes, Sardaigne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quint-charles/#i_41317

Pour citer l’article

Marie-France SCHMIDT, « JEANNE LA FOLLE (1479-1555) - reine de Castille (1504-1555) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-la-folle/