TINGUELY JEAN (1925-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ampleur d’une œuvre

Le groupe pharmaceutique Hoffmann La Roche, à Bâle, à l’occasion de son centième anniversaire, confia à l’architecte tessinois Mario Botta (né en 1943) le soin de construire, en bordure du Rhin et non loin de son siège, un musée entièrement dédié à Jean Tinguely. Dans le cadre verdoyant du parc Solitude, la façade en pierre rose d’Alsace englobe une superficie de 6 000 mètres carrés dont 2 900 sont consacrés, sur plusieurs niveaux, aux surfaces d’exposition. Plus de 70 sculptures-machines – 50 viennent de la succession Tinguely, don de Niki de Saint Phalle – et de nombreux dessins, témoins de trente-cinq années de création, sont présentés au public. Le musée Tinguely, offert par la firme à la ville de Bâle en raison des liens qui unissent la multinationale au destin culturel de la ville et cette dernière à l’artiste, fut inauguré le 1er octobre 1996. Le 21 mars 1998, c'est au tour de Fribourg, la ville natale de l'artiste, d'inaugurer un « Espace Jean Tinguely-Niki de Saint Phalle » dans l'ancien dépôt de la Société des tramways désaffecté depuis 1948 et situé sur l'ancien cimetière de l'église des Cordeliers.

Élégance du volume, simplicité des matériaux : les œuvres de la Donation Niki de Saint Phalle à l'État de Fribourg rayonnent dans cette halle de 500 mètres carrés de surface et de 6 mètres de hauteur concédée par le conseil général de la Ville de Fribourg. Le Retable de l'abondance occidentale et du mercantilisme totalitaire (1989), œuvre maîtresse de Tinguely réalisée dans la propriété fribourgeoise de l'artiste pour sa rétrospective de 1990 à Moscou, s'anime pendant huit minutes puis se fige pour le même laps de temps ; une lampe à deux éléments l'Avalanche ou la Cascade, rebaptisée par l'artiste en 1991 Hystérie ou Épilepsie stabilisée, lui répond. Une œuvre réalisée en collaboration avec Niki, la Mythologie blessée (1989), annonce le Relief monumental déployé sur toute une paroi et créé tout exprès par Niki. Composé de vingt-deux éléments, il évoque le passé fribourgeois de Tinguely. Enfin, une œuvre personnelle de Niki de Saint Phall [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TINGUELY JEAN (1925-1991)  » est également traité dans :

BÂLE

  • Écrit par 
  • Bernard DEGEN
  •  • 1 543 mots
  •  • 3 médias

Au contact avec la France et l'Allemagne, Bâle (en allemand Basel) est la porte d'entrée de la Suisse vers l'Europe du Nord . La ville, qui forme avec les communes de Riehen et Bettingen, le canton de Bâle-Ville, le plus petit de Suisse en termes de superficie (37 km 2 ), est également le cœur d’une agglomération trinationale. Située à l'extrémité sud du couloir qui sépare les Vosges de la Forêt […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - L'art public

  • Écrit par 
  • Caroline CROS, 
  • Universalis
  •  • 3 245 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La commande publique revisitée »  : […] Parallèlement à ces avancées, les années 1960-1970 sont marquées par l'émergence de courants artistiques novateurs qui échappent au seul domaine des musées. Le Land Art , le Earth Art , l'art minimal et conceptuel qui revendiquent l'inscription de l'œuvre dans un site élargi (paysage, désert, espace urbain) rendent alors inévitable et urgent le renforcement de la commande publique. En France, des […] Lire la suite

KLÜVER BILLY (1927-2004)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 974 mots

Il y a un cas Billy Klüver. Cherchez son nom dans quelque nomenclature ou catalogue d'exposition sur l'art du xx e  siècle : vous ne le trouverez pas. Pourtant, Johan Wilhelm dit Billy Klüver, ingénieur suédois né à Monaco en 1927, a prêté la main à quelques-unes des créations les plus fortes de l'art moderne et contemporain, comme l' Hommage à New York (1960) de Jean Tinguely, œuvre éphémère, ou […] Lire la suite

NON-ART

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 4 020 mots

Dans le chapitre « Aberrant catalogue d'un musée contradictoire »  : […] Dans Un autre monde (1844), le dessinateur Jean Isidore Grandville imagine (entre autres choses) un art différent. Il montre, dans un musée, un gigantesque pouce ; des plantes réelles que viennent manger les oiseaux ; des bras armés qui se meuvent, sortent de la toile et menacent la vie des spectateurs ; des objets non identifiables dont peut-être certains sont des dos de toiles et d'autres des c […] Lire la suite

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Dans le chapitre « Les prémices d'une appropriation concertée »  : […] L'histoire des groupes commence souvent par une rencontre élective. En 1955, Yves Klein, qui travaille sur la monochromie, a vingt-sept ans ; il cherche à « individualiser la couleur », à en exprimer le « monde vivant ». Sa toile orange Expression du monde de la couleur mine orange vient d'être refusée au Salon des réalités nouvelles à Paris : le pigment industriel appliqué au rouleau sur la toil […] Lire la suite

OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 4 641 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Le Mouvement » »  : […] Placée sous l'autorité de deux précurseurs, Marcel Duchamp et Alexander Calder, une exposition qui se tient à la galerie Denise René à Paris en avril 1955 réunit, sous l'étiquette Le Mouvement , des œuvres de Victor Vasarely, Robert Jacobsen, Jean Tinguely, Jesús Rafael Soto, Pol Bury et Yaacov Agam : c'est le coup d'envoi de l'art cinétique. Publié à cette occasion, le Manifeste jaune , ain […] Lire la suite

RESTAURATION (art contemporain)

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène BREUIL, 
  • Cécile DAZORD
  •  • 2 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réévaluation des principes de la discipline »  : […] Le déplacement de l'authenticité de l'œuvre vers l'intention de l'artiste, le concept ou le processus d'élaboration constitue un apport significatif de l'art contemporain. Dans ce contexte, l'originalité ne réside plus dans la trace du geste, ce qui permet la répétition, voire la réédition. Depuis les années 1960, dans le sillage notamment de l'art conceptuel ou de Fluxus, l'œuvre peut exister sa […] Lire la suite

SAINT PHALLE NIKI DE (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE, 
  • Universalis
  •  • 1 274 mots

Dans le chapitre « Les « Tirs » »  : […] Développer l'imaginaire à partir de la vie, en autodidacte, parfois à des fins quasi thérapeutiques, c'est ce que fait d'emblée Niki de Saint Phalle dans ses premières toiles des années 1950, hautes pâtes brutes à la manière d'un Dubuffet, monde de l'enfance, de la fête ou de la peur où les châteaux se détachent toujours sur un fond noir de violence rentrée. Découvert lors d'un séjour en France, l […] Lire la suite

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du ready-made à la critique de la société de consommation »  : […] Dans un esprit radicalement différent, à la suite du ready-made inventé par Marcel Duchamp dès 1914 avec le Porte-bouteilles , Jean Tinguely (1925-1991), en compagnie entre autres de Daniel Spoerri, de César (1921-1998) et d’Arman (1928-2005), crée en 1960, sous la houlette du critique d’art Pierre Restany, le groupe des Nouveaux Réalistes qui rassemble aussi de nombreux peintres. C’est l’objet, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, Daniel HARTMANN, « TINGUELY JEAN - (1925-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tinguely/