HAMBURGER JEAN (1909-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin français est né le 15 juillet 1909 et mort le 1er février 1992 à Paris. Jean Hamburger fait ses études secondaires au lycée Carnot. Il s'engage vers la médecine mais non sans tentation pour les sciences et les lettres, deux disciplines dans lesquelles il se retrouvera après quelques années au plus haut niveau.

Après des études médicales brillantes, Jean Hamburger devient l'interne puis le chef de clinique du professeur Pasteur Vallery-Radot, petit-fils de Louis Pasteur, qui lui enseigne la médecine clinique. Avant de devenir un grand chercheur, Jean Hamburger fut dès cette époque, et est resté, un médecin exceptionnel, capable de se mettre tout entier à l'écoute et au service des malades. La qualité de la médecine clinique dispensée dans le service de néphrologie de l'hôpital Necker dirigé par Jean Hamburger pendant trente-trois ans (de 1949 à 1982) a joué un rôle essentiel dans la réputation nationale et internationale de l'Institut du rein ouvert en 1970, où soins, recherches et enseignement sont menés de front avec une rare complémentarité.

L'œuvre médicale et scientifique de Jean Hamburger s'est développée dans trois domaines qu'il a en fait lui-même contribué à créer : la réanimation médicale, la néphrologie et la greffe d'organes. Mais l'empreinte de Jean Hamburger sur la médecine de notre temps va bien au-delà de l'élan pourtant décisif qu'il a conféré à ces trois disciplines. Il fut un des premiers en France à apercevoir la chance inespérée que la biologie offrait à la médecine pour la faire sortir de sa pratique artisanale et empirique. Quel chemin parcouru depuis ces années 1950 où les premières greffes de rein étaient réalisées dans l'incrédulité générale ! Hamburger a joué un rôle de pionnier dans la création de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, l'I.N.S.E.R.M. (alors Institut national d'hygiène, I.N.H.), et de la Fondation pour la recherche médicale. Par sa vu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, professeur émérite d'immunologie, C.H.U. Necker, Paris

Classification


Autres références

«  HAMBURGER JEAN (1909-1992)  » est également traité dans :

DÉBUTS DES TRANSPLANTATIONS D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 252 mots

En 1952, à Paris, l'équipe médicale du professeur Jean Hamburger greffa au jeune Marius Renard un rein prélevé chez sa mère. Cette greffe effectuée par Delinotte et N. Oeconomos fut un succès technique, mais l'enfant mourut au vingt et unième jour. La qualité de l'intervention n'était pas en cause, car, deux ans plus tard à Boston, une greffe de rein faite entre deux jumeaux vrais devait réussir e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-des-transplantations-d-organes/#i_31062

TRANSPLANTATION D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Henri BISMUTH, 
  • Jean-François DELFRAISSY, 
  • Jean DORMONT, 
  • Jean HAMBURGER, 
  • Didier SAMUEL
  •  • 5 602 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Transplantation rénale »  : […] Jusqu'en 1959, la transplantation d'organes entre jumeaux vrais paraissait, chez l'homme, la seule possible, de même que, chez l'animal, la greffe entre animaux syngénéiques était seule tolérée. Quelques transplantations de rein entre jumeaux vrais furent réalisées, à Boston, par le groupe dirigé par J. Merrill, et leur succès confirma que le transfert du rein ne soulevait en lui-même aucun probl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transplantation-d-organes/#i_31062

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-François BACH, « HAMBURGER JEAN - (1909-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-hamburger/