Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BÉTHENCOURT JEAN DE (1360 env.-1425)

Seigneur normand, chambellan de Charles VI, Jean de Béthencourt organisa en 1402 une expédition pour conquérir les îles Canaries ; il vendit ou hypothéqua ses biens pour la financer et en partagea la responsabilité avec Gadifer de La Salle. Cette première tentative fut un échec, et Béthencourt dut recourir à l'aide du roi de Castille Henri III, à qui il prêta hommage pour sa future conquête. Ayant éliminé Gadifer, Béthencourt fit reconnaître en 1404 son autorité sur l'archipel et prit même le titre de roi. Ayant été chercher du renfort en France, il organisa l'année suivante son royaume. Revenu en France en 1406, il mena une vie agitée, ne cessa d'intriguer pour mettre sur pied une nouvelle expédition, mais mourut en 1425 sans avoir réalisé ce projet. Il avait rédigé le récit de ses aventures, Le Canarien, qui fut publié pour la première fois en 1630.

Maciot de Béthencourt, neveu de Jean, avait été désigné comme lieutenant de son oncle au départ de celui-ci. Il gouverna les Canaries jusqu'en 1454, date à laquelle, sur plainte de l'évêque Mendo de Biezma, le roi de Castille intervint pour mettre un terme à ses exactions et le révoqua.

— Jean FAVIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification

Pour citer cet article

Jean FAVIER. BÉTHENCOURT JEAN DE (1360 env.-1425) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

    • Écrit par et
    • 13 670 mots
    • 12 médias
    ...fréquemment visitées par les Français jusqu'à la guerre de Cent Ans. À cette époque, les communications entre les Canaries et la France furent coupées, et Jean de Béthencourt, qui en était le maître, dut se reconnaître vassal de la Castille. Celle-ci les disputa au Portugal, mais les traités d'Alcaçova...