MERLEAU-PONTY JACQUES (1916-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe, épistémologue et historien des sciences, Jacques Merleau-Ponty se situe dans la grande tradition française d'une préoccupation permanente et privilégiée de la philosophie pour la connaissance scientifique, aux côtés de quelques autres personnalités prestigieuses comme Georges Canguilhem, Jean-Toussaint Desanti, Jules Vuillemin, Gilles-Gaston Granger.

Né le 26 juillet 1916 à Rochefort-sur-Mer, cousin de Maurice Merleau-Ponty, de huit ans son aîné, il entre à l'École normale supérieure, obtient l'agrégation de philosophie, et enseigne dans le second degré. Mobilisé en 1939 avant la fin de ses études, il est aspirant d'infanterie en 1940. Prisonnier de guerre, il s'évade. Revenu à Paris, il s'affilie, avec son épouse France, à un réseau de Résistance, le réseau d'évasion « Comète » des Forces françaises libres. Arrêté par la Gestapo, condamné à mort par les autorités allemandes d'occupation, Jacques Merleau-Ponty reste incarcéré pendant près d'un an à la prison de Fresnes ; il ne sera gracié et libéré in extremis, en août 1944, que grâce à l'intervention pour les prisonniers politiques du consul de Suède, Raoul Nordling, qui se trouve être l'oncle de sa femme. Pour leur action courageuse, qui a sauvé et aidé des aviateurs alliés, Jacques et France Merleau-Ponty seront distingués par une citation à l'ordre des Forces alliées du Débarquement, signée de la main du commandant en chef, le général Eisenhower.

Juste après la Libération, Jacques Merleau-Ponty fait une brève carrière de journaliste à l'Agence France-Presse et à Combat. Nommé ensuite attaché de recherches au Centre national de la recherche scientifique (C.N.R.S.), il prépare sa thèse de doctorat d'État ès lettres en philosophie, qu'il soutient en 1965. Deux livres en sont issus : pour la thèse principale, Cosmologie du XXe siècle. Étude épistémologique et historique des théories de la cosmologie contemporaine (1965) ; et, pour la thèse secondaire, Philosophie et théorie physique chez Eddington (1965) [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Bordeaux-III (philosophie et sciences), chercheur en mathématiques à l'université de Paris-VII
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Jean-Jacques SZCZECINIARZ, Michel PATY, « MERLEAU-PONTY JACQUES - (1916-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-merleau-ponty/