KERCHACHE JACQUES (1942-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le collectionneur et expert de sculpture dite primitive Jacques Kerchache est né à Rouen en 1942. Très jeune, il rencontre le poète Max-Pol Fouchet, se passionne pour l'art et ouvre, en 1960, rue des Beaux-Arts à Paris une galerie où alternent les expositions de jeunes artistes (Robert Malaval, Pol Bury, Sam Szafran...) et celles dévolues aux arts primitifs – pour lesquels il invente dans les années 1970 l'expression « Arts premiers ». En 1980, il cesse ses activités commerciales pour se consacrer à l'organisation d'expositions jusqu'à sa mort en 2001, à Cancún, sur la côte est du Mexique.

De 1959 à 1980, Jacques Kerchache réalise plusieurs voyages d'étude : en 1961, il fait un séjour en Indonésie pour étudier les arts anciens de ce pays ; de 1965 à 1969, il effectue de nombreuses expéditions en Afrique noire (études des Fang, des Bakota, découverte des Mahongwé ; voyages en Côte-d'Ivoire ; étude du vaudou au Bénin, des Konso en Éthiopie ; voyages au Cameroun, dans l'est du Nigeria...).

De 1973 à 1980, ce voyageur infatigable entreprend de réaliser, selon ses propres mots, « un inventaire critique des musées et de leurs réserves ». Il sillonne alors le monde et acquiert une connaissance encyclopédique des collections d'art primitif.

Dès 1963, Jacques Kerchache organise quantité d'expositions dans sa galerie : La Tête – Amérique, Océanie, Afrique (1966), le catalogue comprend un texte de Max-Pol Fouchet ; Le M'boueti des Mahongoue (1967) avec un texte de Claude Roy ; Îles Tabar (1971) ; Les Lobi (1974).

Il est également consultant pour des expositions marquantes : en 1970, Die Kunst von Schwarz-Afrika (l'art de l'Afrique noire) présentée à la Kunsthaus de Zurich puis, en 1984, Primitivism in the 20th Century au Museum of Modern Art de New York, en 1990, Afrikanishe Skulptur Die Erfindung der Figur (L'invention de la figure dans la sculpture africaine) au musée Ludwig de Cologne ; À visage découvert, en 1992, à la Fondation Cartier à Paris, et enfin Africa the Art of a Continent à la Royal [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en arts et sciences de l'art, université de Paris-I, historien de l'art

Classification


Autres références

«  KERCHACHE JACQUES (1942-2001)  » est également traité dans :

QUAI BRANLY MUSÉE DU, Paris

  • Écrit par 
  • Julien GUILHEM, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 227 mots

océaniens (M.A.A.O.). L'aspect vieillissant de ces deux institutions ainsi que l'engouement pour les arts dits primitifs poussèrent le chef de l'État, Jacques Chirac, conseillé sur ces questions par son ami le collectionneur Jacques Kerchache (1942-2001), à retenir, en 1996, ce grand projet culturel pour marquer sa présidence : la construction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-du-quai-branly-paris/#i_31956

Pour citer l’article

Vincent BOULORÉ, « KERCHACHE JACQUES - (1942-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-kerchache/