IONOGRAMME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mesure des substances ionisées dissoutes dans les fluides de l'organisme. On établit habituellement en clinique des ionogrammes sanguin (ou plus exactement plasmatique) et urinaire. Les concentrations des différents ions sont exprimées en milliéquivalent par litre de plasma (mEq/l). Le total des cations électropositifs égale toujours celui des anions électronégatifs. La composition moyenne d'un ionogramme plasmatique normal est de :

Cations : Na+, 143 ; Ca++, 5 ; Mg++, 2 ; K+, 4.

Anions : Cl, 103 ; HCO3, 26 ; protéines, 16 ; sulfates, 1 ; phosphates, 2 ; « indosés » anioniques, 6.

Les mesures du ionogramme sanguin et urinaire font partie des examens de routine qui sont effectués actuellement grâce à des procédés automatisés rapides et extrêmement fiables. On mesure habituellement Na+, K+, Ca+ pour les cations, Cl et HCO3, ainsi que les protéines pour les anions (les protéines sont exprimées en grammes par litre dans le système international : 80 g/l valent 16 mEq/l). Les autres ions n'entraînant que des perturbations en général négligeables ne sont pas habituellement dosés.

Pour interpréter l'ionogramme plasmatique, il faut savoir que le taux de chaque ion sanguin dépend de mécanismes régulateurs particuliers (métabolisme hydrominéral). La mesure du ionogramme plasmatique est précieuse dans nombre de désordres métaboliques (déshydratation, natrémie, kaliémie). Les données du ionogramme ne représentent cependant que des concentrations et ne renseignent que tout à fait imparfaitement sur la teneur de l'organisme pour l'ion considéré du fait que les quantités globales entrant en ligne de compte ne peuvent être mesurées par des moyens simples.

L'ionogramme urinaire, où l'on ne mesure habituellement que la natriurie et la kaliurie, est un complément indispensable du ionogramme plasmatique pour comprendre les différentes perturbations hydroélectrolytiques rencontrées en clinique. Les mesures sont exprimées en mEq/l d'urine, mais il est essentiel de connaître le débit urinaire, afin d'estimer les pertes quotidiennes des ions. Chez un sujet sain, les données du ionogramme urinaire sont variables et dépendent des apports alimentaires avec lesquels elles sont en équilibre. En pathologie, les variations du ionogramme urinaire sont encore plus considérables et ne sauraient être schématisées.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  IONOGRAMME  » est également traité dans :

DÉSHYDRATATION, médecine

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 398 mots

On distingue trois grands types de déshydratation. La déshydratation globale , où la perte en eau et en sodium est proportionnelle, provoquée souvent par des pertes d'origine digestive : diarrhées, vomissements, fistules. Dans ce type de déshydratation, la natrémie est souvent peu modifiée. La déshydratation extracellulaire , où la perte en sodium a ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deshydratation-medecine/#i_80499

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Variabilité d'origine technologique »  : […] Les méthodes de dosage des ions (colorimétrie, photométrie de flamme, utilisation des radio-isotopes), les méthodes d'estimation du volume des divers compartiments ne fournissent pas toujours des renseignements concordants. Les estimations sont donc relativement imprécises. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-hydromineral/#i_80499

KALIÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 762 mots

Concentration du cation potassium (K + ) dans le plasma, exprimée en milliéquivalent par litre (mEq/l). La mesure par photométrie de flamme est soumise à des causes d'erreurs nombreuses, la plus fréquente étant la lyse des hématies, riches en potassium, qui donne de fausses hyperkaliémies. Une prise d'aliments glucidiques récente peut faire baisser la kaliémie jusqu'à 0,5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaliemie/#i_80499

NATRÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 544 mots

Concentration du cation sodium (Na + ) dans le plasma exprimée en milliéquivalent par litre (mEq/l), la natrémie est mesurée par photométrie de flamme avec une grande précision et rapidité grâce à des mesures automatisées. La natrémie moyenne chez un sujet sain en état d'équilibre hydroélectrolytique est de 140 ± 2 mEq/l. La concentration du sodium dans les liquides inters […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natremie/#i_80499

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « IONOGRAMME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ionogramme/