INSTRUMENTS DE MUSIQUERestauration des instruments

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'instrument, objet de collection et de spéculation

Par son aspect décoratif, l'instrument de musique devient fréquemment objet de collection et, de ce fait, tombe sous le coup de la spéculation ; qui dit spéculation dit falsification ; celle-ci est florissante parmi les instruments et a même donné lieu au début du xxe siècle à une industrie en Italie : un certain Leopoldo Franciolini publia un catalogue de ce qu'il vendait ; il s'agissait d'instruments faits de morceaux anciens remontés dans des parties neuves ou d'instruments entièrement falsifiés. Nombre de violons sont des « arlequins », avec une table d'un facteur, un fond d'un autre. Dans les ventes publiques passent des clavecins, des épinettes, des luths qui ne gardent plus qu'un lointain rapport avec ce qu'ils ont pu être à l'origine.

Les instruments à archet sont les plus atteints par la spéculation ; un nombre immense d'instruments change de mains chaque jour dans le monde et, à tort ou à raison, les violonistes, les violoncellistes, sont persuadés que leur carrière se déroulera d'une manière plus éclatante s'ils se servent d'instruments italiens du xviiie siècle. Il est vrai que de beaux violons de grands maîtres de ces écoles italiennes, à condition qu'ils aient été bien entretenus, possèdent des propriétés incomparables pour la richesse du timbre. Mais de nombreux exemplaires ont été et restent médiocres, les siècles ne « bonifiant » que les bons. Certains instruments contemporains sont excellents. L'essentiel reste que le musicien trouve l'instrument qui lui permettra de s'exprimer pleinement. Les écarts de prix entre les instruments anciens et les instruments modernes sont trop souvent sans commune mesure avec le service que l'on attend d'eux et avec leur rendement sonore. Des modes passagères font « monter la cote » de certains luthiers qui, ensuite, sont négligés.

Les archets subissent le contrecoup de la rareté : le déchet est considérable, car un archet est fragile, se répare rarement ou pas du tout et la réparation lui fait perdre une bonne partie de ses propriétés, ainsi que de sa valeur marchan [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Musique d'un autre temps

Musique d'un autre temps
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Instruments de musique : principales collections publiques dans le monde

Instruments de musique : principales collections publiques dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  INSTRUMENTS DE MUSIQUE  » est également traité dans :

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 378 mots

« La diversité des instruments naît de l'union réelle de la musique et de la vie. Il semble qu'à cette condition de matérialité notre sens de la musique s'élargisse. Trop limitée au seul aspect de ses œuvres, la musique gagne à être vue également sous le naturalisme de ses instruments. » Publié en 1936, ce texte d'André Schaeffner conserve aujourd'h […] Lire la suite

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Histoire et classification

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 2 850 mots
  •  • 1 média

L'instrument en lui-même peut être un objet unique ou former un système complexe ; il peut être conçu à partir de matériaux choisis ou façonnés à cette fin ; il peut être aménagé dans des objets détournés de leur fonction première.Dans leur majorité, les instruments sont maniés directement ; cependant, il en est d'autres, mécaniques ou automatiques qui, au prix d'une conception préalable souvent s […] Lire la suite

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Les instruments actuels de la musique savante occidentale sont souvent considérés comme des archétypes de la facture. Pourtant, bien des particularités ne s'expliquent que par référence à des instruments appartenant à d'autres civilisations et à ceux du passé. Les aménagements importants qui ont modifié certains instruments, sont souvent dus à une évolution de la technologie, parallèlement à un ch […] Lire la suite

ACCORDÉON, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 068 mots
  •  • 4 médias

L'accordéon est un instrument à vent à anches dites libres car ces fines lamelles métalliques qui produisent des sons lorsqu'un flux d'air les excite ne vibrent pas contre un support, comme c'est le cas, par exemple, pour la clarinette et son anche dite battante . L'instrument, qui est tenu à la main, comporte deux claviers encadrant un soufflet. Différents types d'accordéon existent, parmi lesque […] Lire la suite

ACCORDÉON

  • Écrit par 
  • Anne PENESCO
  •  • 382 mots
  •  • 1 média

Instrument à vent, à anches libres métalliques ; la ventilation alternée y est produite par un soufflet à main permettant de contrôler constamment la pression d'air. Parmi les nombreux instruments, aujourd'hui disparus, qui utilisèrent le principe de l'anche libre métallique et aboutirent à l'accordéon, citons l'aéoline de Schlimbach (Ohrdruff, Thuringe, 1816), l'aéolo-mélodion de Brunner et Ofman […] Lire la suite

ALTO

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 993 mots
  •  • 8 médias

Instrument de la famille des cordes, apparenté par sa forme au violon, l'alto est un peu plus grand que celui-ci – il mesure 67 centimètres environ, contre 59 –, est construit avec les mêmes matériaux et comporte le même nombre de pièces. Son archet est plus court mais plus lourd que celui du violon. Accordé une quinte au-dessous ( la - ré sol - do ), son étendue est de trois octaves et une tierce […] Lire la suite

ALTO, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 622 mots

Instrument à cordes de la famille des violons. L'alto est légèrement plus grand que le violon ; il mesure en moyenne 67 centimètres, dont 40 pour la caisse ; les éclisses ont 4 centimètres de hauteur vers le manche et 4,2 cm au bouton de cordier. L'alto est accordé une quinte au-dessous du violon, soit ut 2 et sol 2 (cordes filées), ré 3 et la  3 (cordes en boyau). L'écriture pour alto utilise […] Lire la suite

ANCHE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 183 mots

Terme de facture instrumentale. Lamelle de roseau, de métal ou de matière plastique qu'on place à l'embouchure de tuyaux sonores et dont les vibrations produisent un son d'autant plus élevé que sa longueur est plus faible et ses battements plus fréquents. On distingue les anches libres (qui vibrent en dedans ou en dehors d'une ouverture : harmonica, accordéon, harmonium, certains jeux d'orgue) et […] Lire la suite

ARCHET, musique

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 512 mots

Répandu dans les civilisations musicales du monde entier, l'archet est l'accessoire indispensable à la mise en vibration de certains instruments à cordes munis de chevalets qui surélèvent celles-ci au-dessus de la table d'harmonie. Il se compose d'une mèche de soie, de crins ou de fibres végétales et d'une baguette de bambou ou de bois, pourvue d'une certaine élasticité. Les formes en sont très va […] Lire la suite

ARC MUSICAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 204 mots

Les arcs musicaux sont des instruments de musique à cordes que l'on trouve aussi bien dans les cultures les plus archaïques que dans d'innombrables cultures contemporaines. Une peinture rupestre de l'époque magdalénienne découverte dans la grotte des Trois Frères, en Ariège, datée de 15 000 ans environ avant Jésus-Christ, montre un arc musical. L'arc musical se compose d'une tige flexible dont la […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Josiane BRAN-RICCI, « INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Restauration des instruments », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-restauration-des-instruments/