INNSBRUCK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale du Tyrol autrichien, Innsbruck est, avec Grenoble, la seule grande ville de l'intérieur des Alpes. Elle est établie à 574 mètres d'altitude, là où le cône de déjections très aplati de la Sill, descendue de la région du Brenner, plaque le cours impétueux de l'Inn contre le rebord escarpé des Préalpes calcaires septentrionales, fixant un point de franchissement permanent. Ce site de pont, très commun dans les principales vallées alpines, a pris toute sa valeur grâce à une situation exceptionnelle dans l'un des meilleurs carrefours de toute la chaîne. L'axe longitudinal de l'Inn, emprunté depuis le percement du tunnel de l'Arlberg (1884) par la voie ferrée Paris-Zurich-Vienne, se recoupe ici avec la transversale conduisant au nord, à Munich, par Garmisch-Partenkirchen et surtout ouvrant, au sud, la « voie royale » vers l'Italie et la Méditerranée, le long du couloir ferroviaire (1867), routier et autoroutier (1973) du Brenner. C'est sur la tête du cône de la Sill, à l'écart des inondations, que se fixent les hommes et principalement la colonie romaine, Veldidena, dont le faubourg de Wilten perpétue le souvenir. À la reprise du commerce entre l'Italie du Nord et l'Allemagne, le site prend toute sa valeur avec la mise en place d'un pont (Brücke) sur l'Inn, qui est à l'origine du nom et du développement de la ville. Sa prospérité grandit encore quand elle devient capitale du Tyrol en 1408 et lieu de résidence des Habsbourg qui l'embellissent de somptueux édifices gothiques et Renaissance : château, Goldenes Dachl, Hofburg, églises et palais. Son développement est surtout consécutif à la naissance des chemins de fer. Du pont historique la ville s'étend vers la gare placée au sud-est, puis vers le sud et le nord, occupant l'espace délimité par la Sill et l'Inn. Le plan en damier moderne contraste avec la vieille ville semi-circulaire, aux rues étroites.

Autriche : carte administrative

Autriche : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Autriche. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Cinquième ville d [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INNSBRUCK  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Contre-Réforme »  : […] La politique des Habsbourg a consisté à s'assurer le loyalisme de ces ordres. Pourtant, ce modeste programme se révélera difficile à réaliser, car l'avènement des Habsbourg correspond, en Bohême et en Hongrie, à une période d'affaiblissement du pouvoir royal et d'exaltation de la puissance des États. Ce n'est pas par hasard que la diète hongroise réussit à imposer aux Jagellon, à la fin du xv e s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_16784

TYROL

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

Type de l'État routier (Passtaat), à cheval sur les Alpes et formé autour des cols, le Tyrol est l'articulation centrale de l'Autriche. Entré précocement dans les domaines des Habsbourg (1363), puis largement étendu sur le versant méridional (1803-1919), il a été démembré à la suite de la Première Guerre mondiale, par la cession à l'Italie du Südtirol (Haut-Adige), comptant 7 400 kilomètres carrés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyrol/#i_16784

Pour citer l’article

Paul GUICHONNET, « INNSBRUCK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/innsbruck/