INCIVILITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Civilité et incivilité

Encyclopédies et dictionnaires font bien voir ce qu'est l'incivilité : l'oubli des convenances et du savoir-vivre, des paroles et des actions dénotant une absence de courtoisie. Est donc dit incivil celui qui n'observe pas les usages et dont le comportement est grossier, violent, brutal. En ce sens, l'incivil est incivilisé, et l'incivilisation a été caractérisée, au début du xixe siècle, par Joubert : « La civilisation – grand mot dont on abuse. C'est ce qui rend civil. Il y a civilisation par la pudeur, la bienveillance, la justice ; car tout cela unit les hommes ; incivilisation et retour à la barbarie par l'esprit de contestation, l'irreligion, l'imprudence, l'audace, l'ambition de tous, l'amour constant de son bien-être, l'ardeur du gain, etc. ; car tout cela nous désunit d'avec les autres et attache chacun à soi » (Carnets, 1823).

Avec la barbarie évoquée par Joubert, un trio classique entre en scène : le sauvage, le civilisé, le barbare. Le premier est conforme à l'état de nature : il vit à l'écart des formes de civilisation dites évoluées et reste proche de la condition primitive. Du civilisé on dira qu'il est éduqué selon et pour les exigences de la vie de société, et, qu'ayant acquis un certain degré de développement matériel, moral, social, il peut être policé jusqu'au raffinement. Le barbare est classiquement déclaré « étranger », soit par sa race, soit par son appartenance à une autre civilisation dont il ne parle pas la langue. On laissera de côté le sens laudatif que Herder lui a conféré, à la fin du xviiie siècle, dans sa philosophie de l'histoire qui vante sa force instinctive et sa naïveté. Le barbare, avec la péjoration qui pointe dans sa désignation, est celui qui va à l'encontre du bon goût, des règles et des lois de la raison ; celui qui contrevient aux formes intellectuelles, esthétiques et morales d'un certain humanisme ; celui qui vit dans un état de violence, d'oppression, de tyrannie. Réputé cruel et sans humanité, le barbare est aussi cet être grossier qui contemple de près ou de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-V-Sorbonne, secrétaire général de L'Année sociologique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

27-28 mars 2002 • France • Tuerie à la séance du conseil municipal de Nanterre.

, qui se rend aussitôt à Nanterre, déclare que « l'insécurité, ça va de l'incivilité ordinaire au drame que nous avons connu cette nuit ». Ces propos, en pleine campagne électorale axée sur l'insécurité, sont dénoncés par les socialistes. Le 28, Richard Durn, qui a un dossier psychiatrique, se donne [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard VALADE, « INCIVILITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/incivilite/