Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

IMPRESSION 3D

  • Article mis en ligne le
  • Écrit par

La troisième révolution industrielle

Les médias définissent à raison l’impression 3D comme la troisième révolution industrielle, après la mécanisation et le taylorisme. Par son infini champ d’applications, l’impression 3D va nécessairement bouleverser l’économie et les pratiques de fabrication traditionnelles. Son potentiel créatif est de plus renforcé par le fantasme de pouvoir réaliser un objet chez soi, sans l’intervention ou le contrôle d’un tiers dans le processus de fabrication, ce qui peut d’ailleurs conduire à des dérives. Cette liberté d’« apprenti sorcier » s’accompagne en effet de nombreux problèmes en termes de propriété intellectuelle. La circulation des fichiers de modèles pose d’évidentes questions de droit, d’éthique ou de compétitivité. Il est aussi facile d’être l’auteur d’une œuvre artistique, d’une invention technologique… que d’une arme. On attend de l’impression 3D qu’elle favorise l’imagination, qu’elle permette la création d’emplois et non qu’elle stimule les contrefaçons…

— François PÊCHEUX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

François PÊCHEUX. IMPRESSION 3D [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le

Médias

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)