IMPRESSION 3D

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Modèle numérique d’un objet 3D

La conception d’un objet destiné à être fabriqué par impression 3D se fait sur un ordinateur personnel au moyen d’un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO) identique à ceux qui sont utilisés en infographie, en ingénierie ou en mécatronique. Le fichier informatique STL, généré par ce logiciel, comprend essentiellement un ensemble de coordonnées 3D et de facettes orientées représentant l’objet virtuel. C’est un fichier source (indispensable et à l’origine de tout le processus de fabrication) qui peut être entreposé sur Internet, modifié ou révisé. Son contenu est ensuite traité, toujours sur l’ordinateur personnel, par un deuxième logiciel, le slicer (littéralement « logiciel de découpe en tranches »), qui convertit l’objet original en strates successives de matière à déposer par empilement, sur toute sa hauteur. De puissants algorithmes sont utilisés pour déterminer la manière la plus optimisée de déposer chaque couche de matière sur la précédente afin de limiter les déplacements de la tête d’impression (pour réduire le temps d’impression et la quantité de matière utilisée), de contrôler la densité des surfaces pleines et de solidifier l’ensemble. Le slicer produit en sortie un troisième fichier informatique compatible avec une machine CNC (computer numerical control). Ce fichier CNC (par exemple au format G-Code, normalisé en 1980) contient la suite des commandes numériques élémentaires (déplacement de la tête d’impression dans l’espace, démarrage ou arrêt de l’extrusion) nécessaires à la réalisation de l’objet. Il est lu et exécuté, commande après commande, par le système informatique de l’imprimante, qui contrôle le processus, en agissant en particulier sur les moteurs de déplacement de la tête d’impression et de la plate-forme mobile de construction, ainsi que sur la vitesse d’extrusion de matière.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Impression 3D et mode

Impression 3D et mode
Crédits : Francis Bitonti Studio Inc.

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François PÊCHEUX, « IMPRESSION 3D », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-3d/