IMPRESSION 3D

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Impression 3D et mode

Impression 3D et mode
Crédits : Francis Bitonti Studio Inc.

photographie

Tous les médias


Historique de l’impression 3D

L’impression 3D est apparue dans les années 1980, mais elle est restée assez discrète jusqu’en 2005, date à laquelle les premières imprimantes 3D financièrement abordables – comme la RepRap (replicable rapid prototyper, imprimante 3D capable entre autres de répliquer les pièces la constituant) – ont été mises sur le marché, suscitant l’engouement du grand public et des médias. C’est en 1986 que l’Américain Charles W. Hull invente le procédé d’impression par stéréolithographie, procédé de prototypage rapide permettant de fabriquer des objets solides à partir d’un modèle géométrique numérique. Il définit aussi le format de fichier informatique STL (standard tessellation language) pour décrire les objets dans les trois dimensions de l’espace. Ce format est encore utilisé aujourd’hui.

La technique d’impression par dépôt de matière fondue est proposée en 1988 par la société américaine Stratasys. Le Massachusetts Institute of Technology développe en 1993 la technologie multi-jet modeling (MJM ; modelage à jets multiples), proche de celle des imprimantes à jet d’encre classiques mais manipulant des photopolymères (polymères subissant une transformation sous l’effet de la lumière) comme matériau d’impression.

Le terme « imprimante 3D » apparaît en 1996 pour désigner cet ensemble de technologies. Il faudra près de dix ans pour que l’impression 3D cesse d’être strictement réservée au domaine industriel. C’est avec la création des fablabs (mot issu de la contraction de l’anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») vers 2005, lieux ouverts au public et permettant l’accès à toutes sortes d’outils numériques pour la conception d’objets, que l’impression 3D entre définitivement dans notre vie quotidienne.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François PÊCHEUX, « IMPRESSION 3D », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-3d/