IMPRESSION 3D

Médias de l’article

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)

Imprimante 3D de type SLA (stereolithography apparatus)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)

Imprimante 3D de type FSL (frittage sélectif par laser)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)

Imprimante 3D de type FDM (fused deposition modeling)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Impression 3D et mode

Impression 3D et mode
Crédits : Francis Bitonti Studio Inc.

photographie

Tous les médias


L’impression tridimensionnelle, ou impression 3D, est une technique permettant de fabriquer de manière automatisée et reproductible des objets en trois dimensions dans des matériaux aussi divers que le plastique, la résine polymère ou le métal. La démocratisation des imprimantes 3D a rendu possible la réalisation personnelle d’objets techniques et artistiques de grande complexité géométrique. On peut aujourd’hui obtenir des objets de très petite ou de très grande taille sans aucun assemblage, des imbrications d’objets, des maillages ou des tissus. L’impression 3D a même été expérimentée avec succès dans l’industrie alimentaire (biscuits au chocolat, fromages) et dans le domaine de la santé pour reconstituer des organes humains (os, dents, foie, etc.).

Principe de l’impression 3D

L’impression 3D permet de réaliser une pièce mécanique par superpositions successives de fines couches de matière, alors que les techniques classiques d’usinage fonctionnent traditionnellement par soustraction ou enlèvement de matière (perçage, fraisage, tournage, etc.). Ce procédé de fabrication additive par couches (ALM pour additive layer manufacturing), où l’on ajoute progressivement de la matière, repose sur l’utilisation d’un système de contrôle à commande numérique (computer numerical control, ou CNC). Une imprimante 3D grand public, qui utilise généralement le principe du dépôt de matière fondue (FDM pour fused deposition modeling), est principalement construite autour d’un dispositif d’impression pouvant se déplacer en un point quelconque de l’espace, grâce à trois moteurs très précis (un pour chacun des axes X, Y et Z), afin d’y déposer de la matière, par exemple du plastique fondu. Cette matière s’agglomère alors avec la couche précédente, redevient solide et crée progressivement le relief qui donne finalement la forme souhaitée de l’objet.

Dans un contexte plus industriel, les objets conçus avec une imprimante 3D peuvent être réalisés à bas coût, avec peu de perte de matière, à la demande et avec une chaîne de production réduite. Les objets 3D industriels sont alors des prototypes ou des préséries destinés à valider les fonctionnalités géométriques d’un produit.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François PÊCHEUX, « IMPRESSION 3D », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-3d/