IBO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Arts

Les sculpteurs taillaient dans le bois des masques, des statuettes, des tabourets, des panneaux. La diversité des styles ibo, qui n'ont pas encore été tous dénombrés et qui vont du naturalisme à l'abstraction, a été expliquée par leur morcellement politique. Un art peu connu, aux produits éphémères, était celui des statuettes en argile crue sur armature de bambou.

Il arrivait à Ale d'exiger par la voix d'un devin la construction d'une maison mbari ; carrée et ouverte sur les quatre côtés, couverte d'un toit de zinc, souvent le seul du village ; on pouvait en voir encore une quinzaine au sud de Owerri en 1956. Bien que la maison mbari ne fût pas un sanctuaire, l'image en argile de Ale tenant son enfant trônait au centre ; la représentation avait la taille d'une femme. De l'autre côté de la maison se trouvait Amadi-Oha, dieu du tonnerre, adjoint de Ale ; parfois il était habillé comme un fonctionnaire anglais, symbole d'autorité. Un troisième personnage important était la déesse de l'eau, aux traits délicats. Un boa constricteur, animal caractéristique de Ale, se trouvait toujours aussi dans la maison. Les artistes avaient toute latitude pour imaginer les autres statuettes qui remplissaient l'édifice. Certaines représentaient des sujets modernes : tailleur avec sa machine à coudre, infirmiers transportant un malade, accoucheuse en tablier blanc, européen en voiture ; l'éléphant, connu seulement par ouï-dire, était figuré comme un animal fabuleux, à l'opposé du léopard traité de façon réaliste. Les statues étaient peintes en noir, blanc, rouge, gris et ocre, avec parfois des touches de bleu de lessive. Les murs intérieurs de la maison étaient ornés de motifs géométriques peints qui s'accordaient avec les statues, elles-mêmes couvertes de dessins inspirés des peintures corporelles traditionnelles.

Aucun culte ne se pratiquait dans la maison mbari qui, une fois construite, était laissée à l'abandon. Lorsque après trois ou quatre ans elle était en ruine, une nouvelle était édifiée. C'est pour cette raison sans doute que cet art est resté vivant, et a incorporé les inn [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  IBO  » est également traité dans :

GOWON YAKUBU (1934- )

  • Écrit par 
  • Françoise BARRY
  •  • 646 mots
  •  • 1 média

Militaire et homme politique nigérian, président de la République de 1966 à 1975. Fils d'un missionnaire protestant de la tribu minoritaire des Anga, le général Gowon est né dans la région nord du Nigeria, traditionnellement musulmane ; il fait ses études militaires à Theshié, puis au Royaume-Uni, à Eton et à Sandhurst. Il devient après le putsch du 22 juillet 1966 le plus jeune chef d'État africa […] Lire la suite

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples regroupés sous la désignation commune de Yor […] Lire la suite

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'unité nigériane menacée (1966-1970) »  : […] Le 14 janvier 1966, c'est un régime discrédité qu'un petit groupe d'officiers supérieurs renverse : vingt-sept personnalités civiles, dont le Premier ministre fédéral (A. Tafawa Balewa), ainsi que les Premiers ministres du Nord (A. Bello) et de l'Ouest (S. Akintola), sont assassinées. Le coup d'État, conduit par le major Nzéogwu, échoue toutefois lorsque le général Aguiyi-Ironsi, chef d'état-majo […] Lire la suite

OJUKWU ODUMEGWU (1933-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 553 mots

Chef militaire et homme politique nigérian, Odumegwu Ojukwu dirigea la république séparatiste du Biafra pendant la guerre civile nigériane de 1967 à 1970. Ikemba Chukwuemeka Odumegwu Ojukwu naît le 4 novembre 1933 à Nnewi (sud-est du Nigeria), dans une famille de riches négociants ibo. Diplômé d'Oxford en 1955, il rentre au pays et sert dans l'administration avant de rejoindre l'armée à l'âge de […] Lire la suite

TRIBALISME

  • Écrit par 
  • Jean COPANS
  •  • 4 410 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les luttes sociales »  : […] Les anthropologues et les sociologues perçoivent encore à peine les dimensions inédites du tribalisme en liaison avec les luttes sociales ; ses rapports avec les tribalismes originels ou les tribalismes reconstitués de l'époque coloniale sont, de ce point de vue, des plus ténus. D'après J. Lombard, les contradictions sociales risquent de prendre et d'utiliser une forme tribale lorsqu'il y a deux o […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques MAQUET, « IBO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ibo/