HUIS CLOS, Jean-Paul SartreFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième pièce écrite par Jean-Paul Sartre (1905-1980), Huis clos fut représenté pour la première fois au théâtre du Vieux-Colombier à Paris, le 27 mai 1944, avant d'être publié chez Gallimard l'année suivante. Après Les Mouches (1943), parabole sur la résistance en pleine Occupation, Sartre semblait s'éloigner d'un théâtre engagé dans l'Histoire au profit d'un apologue philosophique sur la liberté de l'Homme et ses rapports avec autrui. Rupture apparente seulement, tant il est vrai que la pièce offrait de profondes résonances avec un temps et des circonstances où chacun était sommé de faire des choix. « Jamais, dira Sartre plus tard, nous n'avons été plus libres que sous l'occupation allemande. »

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

Photographie : Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

Simone de Beauvoir (1908 -1986) et Jean-Paul Sartre (1905 -1980) : un demi-siècle de dialogue intellectuel. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  HUIS CLOS, Jean-Paul Sartre  » est également traité dans :

AUTRUI (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 535 mots

Dans le chapitre « Le conflit des consciences  »  : […] Si Kant est tout près d’écrire une philosophie de l’histoire, il ne franchira pas véritablement le pas, ce que fera quelques années plus tard G. W. H. Hegel (1770-1831). Dans la fresque grandiose que dessine pour la première fois la Phénoménologie de l’esprit (1807), Hegel va décrire par quelles étapes est passée la conscience avant de parvenir à la reconnaissance de l’autre conscience. « La con […] Lire la suite

Les derniers événements

5-20 janvier 2022 Corée du Nord. Nombreux essais de missiles.

Le 10, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit à huis clos pour évoquer le tir de missile hypersonique du 5. Pyongyang avait effectué un premier tir de ce type de missile en septembre 2021. Le 12, les États-Unis prennent l’initiative de nouvelles sanctions contre cinq responsables nord-coréens. Le 20, Pyongyang évoque une possible reprise des essais nucléaires, interrompus depuis septembre 2017, en prétextant devoir réagir à la politique « hostile » de Washington à son égard. […] Lire la suite

8 août - 5 septembre 2021 Japon. Jeux Olympiques de Tōkyō.

La quasi-totalité des épreuves se sont déroulées à huis clos en raison de la pandémie. Lors de la cérémonie de clôture, la gouverneure de Tōkyō Yuriko Koike transmet le drapeau olympique à Anne Hidalgo, maire de Paris où doivent se dérouler les Jeux d’été 2024. Du 24 août au 5 septembre se déroulent à Tōkyō les seizièmes jeux Paralympiques d’été auxquels participent quatre mille quatre cents athlètes appartenant à cent soixante-deux délégations. […] Lire la suite

19-22 mars 2021 Chine – Canada. Procès de deux Canadiens accusés d'espionnage par Pékin.

Le 19, le procès de l’homme d’affaires canadien Michael Spavor se tient à huis clos devant le tribunal de Dandong (Liaoning), dans le nord-est du pays. Celui-ci a été arrêté en décembre 2018 sous l’accusation d’espionnage, tout comme son compatriote, l’ancien diplomate Michael Kovrig, quelques jours après l’interpellation à Vancouver, à la demande de la justice américaine, de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou. […] Lire la suite

6-25 mai 2020 Allemagne. Accélération du processus de déconfinement.

Elle annonce la réouverture des crèches et des magasins de plus de huit cents mètres carrés, ainsi que la reprise, à partir du 15, des matchs du championnat de football qui se joueront à huis clos. Le confinement pourra être de nouveau imposé si le nombre de nouveaux cas dépasse localement un plafond fixé. Cette situation se produira dans plusieurs cantons au cours du mois. […] Lire la suite

11-26 septembre 2019 Algérie. Convocation de l'élection présidentielle pour décembre.

Le 25, le tribunal militaire de Blida rend son verdict dans le procès à huis clos de hauts dirigeants du régime d’Abdelaziz Bouteflika. Le frère de l’ancien président, Saïd Bouteflika, l’ancien chef des services de renseignement Mohamed Mediène – dit « Toufik » – et son successeur Athmane Tartag sont reconnus coupables de complot contre l’autorité de l’État et atteinte à l’autorité de l’armée, et condamnés à quinze ans de prison pour avoir tenté d’organiser, en mars, une transition ménageant le régime. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « HUIS CLOS, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/huis-clos/