ROBIC JEAN (1921-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Têtu et courageux, le coureur cycliste français Jean Robic, né le 10 juin 1921 à Condé-les-Vouziers (Ardennes), mais qui a grandi à Radenac (Morbihan), fut l'une des figures les plus chères au cœur du public. Son tempérament fougueux et révolté, les sobriquets dont on l'affubla en raison de ses multiples chutes en course (« Trompe la mort ») ou du célèbre casque de protection qu'il portait (« Tête de cuir ») firent en effet de ce fier Breton l'une des grandes figures populaires du sport français de l'après-guerre.

Jean Robic fait ses débuts professionnels en 1943, au sein de l'équipe Génial-Lucife. Lors du premier Tour de France de l'après-guerre, en 1947, Jean Robic, sélectionné dans l'équipe de l'Ouest, sorte d'équipe de Bretagne dont il sera longtemps le porte-drapeau, réussit l'exploit de remporter l'épreuve sans avoir porté, ne serait-ce qu'une journée, le maillot jaune. Si René Vietto domine le début de la Grande Boucle, Robic s'impose à Strasbourg, Grenoble et Pau. À deux jours de l'arrivée, René Vietto s'écroule lors de l'étape contre la montre Vannes-Saint-Brieuc, et le maillot jaune échoit à Pierre Brambilla, qui compte 2 min 28 s d'avance sur Robic. Lors de la dernière étape, entre Caen et Paris, Robic attaque dans la côte de Bonsecours ; Édouard Fachleitner peut s'accrocher, mais Brambilla est distancé ; l'échappée ira au bout, Brick Schotte remportant l'étape et Jean Robic le Tour de France, avec 3 min 58 s d'avance sur Fachleitner, et 10 min 17 s sur Brambilla.

Jean Robic se classe quatrième du Tour de France en 1949 (une victoire étape), douzième en 1950, remporte une étape sur la Grande Boucle en 1952 et en 1953. Adepte du cyclo-cross, il fut champion du monde de la spécialité en 1950. Il met un point final à sa carrière en 1961.

Après sa carrière, il a tenu un café dans le quartier breton de Montparnasse à Paris, où il ne se lassait jamais de narrer de multiples anecdotes à ses clients. Il trouva la mort le 6 octobre 1980 dans un accident de la route près de Claye-Souilly (Seine-et-Marne).

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ROBIC JEAN - (1921-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-robic/