LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour la période comprise entre 2 et 3 millions d’années (Ma), les fossiles d’hominidés en Afrique sont peu nombreux et restent mal connus. Comment comprendre l’émergence du genre Homo et comment le définir ? Les australopithèques sont-ils réellement des ancêtres directs ? Et dans ce cas, comment envisager aujourd’hui le passage d’Australopithecus à Homo ? Autant de questions qui font l’objet de débats. C’est pourquoi la découverte sur le site de Ledi-Geraru, dans l’Afar, une région de l’Éthiopie, d’un fragment de mandibule (référencé LD 350-1) de cette période pourrait apporter des éléments de réponse. Mais est-ce un australopithèque ou un premier Homo ?

L’âge de ce fossile est estimé à partir de datations radiométriques sur des roches volcaniques (cinérites), le paléomagnétisme et des arguments sédimentologiques. Il serait de 2,8 à 2,75 Ma, ce qui en ferait, d’après les scientifiques qui l’ont étudié, le plus vieux représentant du genre Homo connu aujourd’hui. Rappelons que les plus anciens fossiles appartenant à notre genre étaient jusqu’alors datés entre 2,3 et 2,4 Ma. Cette découverte ferait donc repousser de quelque 400 000 ans l’apparition de ce groupe.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur de première classe au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Brigitte SENUT, « LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominide-de-ledi-geraru/