LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un spécimen vivant dans un environnement ouvert

La mâchoire de Ledi-Geraru n’est pas tellement plus jeune que les derniers Australopithecus afarensis d’Éthiopie, qui sont connus jusque vers 2,9 Ma environ, et on ne peut pas écarter l’idée qu’elle puisse appartenir à l’un des derniers représentants de cette espèce en Éthiopie. S’il s’avérait que ce fragment de mâchoire est attribuable à Homo, cela confirmerait en fait ce qu’un certain nombre de chercheurs avaient déjà suggéré dès la fin des années 1970 : la présence, dans le matériel du site de Hadar (où a été découverte en 1974 Lucy, l’Australopithecus afarensis le plus connu), situé aussi en Éthiopie, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest du gisement de Ledi-Geraru, d’un autre genre, différent des australopithèques et plus évolué. Mais cette découverte souligne aussi combien il est difficile de retracer la lignée Homo dans ces époques où la multiplication des espèces (buissonnement) a été importante.

L’environnement dans lequel vivait l’hominidé de Ledi-Geraru était plutôt un milieu ouvert (savane), comparable à celui du parc national du Serengeti (nord de la Tanzanie) ou à celui du désert du Kalahari (sud de l’Afrique), comme le montre la faune (E. N. DiMaggio et al., « Late Pliocene fossiliferous sedimentary record and the environmental context of early Homo from Afar, Ethiopia », in Science, vol. 347, no 6228, pp. 1355-1359, 2015). Cette dernière est représentée par des gazelles, équidés, théropithèques (singes aujourd’hui présents sur les hauts plateaux éthiopiens), girafes, gnous et différents suidés (Kolpochoerus, Metridiochoerus, Notochoerus). La présence également de Deinotherium bozasi, un proboscidien brouteur de feuilles, et de Tragelaphus nakuae, une espèce d’antilope de milieux couverts, suggère l’existence probable d’une forêt-galerie (frange forestière située de part et d’autre d’une rivière). Cet environnement plutôt sec, traversé par des rivières, contraste avec celui où évoluaient les australopithèques (milieu plus forestier), ce qui confirme les [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : professeur de première classe au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Brigitte SENUT, « LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominide-de-ledi-geraru/