HÔ CHI MINH, NGUYÊN AI QUOC dit (1890-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hô Chi Minh, vers 1940

Hô Chi Minh, vers 1940
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Georges Bidault et Hô Chi Minh, 1946

Georges Bidault et Hô Chi Minh, 1946
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Délégués viêtminh

Délégués viêtminh
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Diên Biên Phu et accords de Genève, 1954

Diên Biên Phu et accords de Genève, 1954
Crédits : The Image Bank

vidéo

Tous les médias


Dans l'histoire des révolutions du xxe siècle, Hô Chi Minh, fondateur et président de la république démocratique du Vietnam, occupe une place exceptionnelle. Cela vient avant tout de ce qu'il a soutenu un combat plus long qu'aucun autre leader de ce temps contre l'hégémonie occidentale et l'impérialisme colonial. Alors que Mao Zedong n'était qu'un jeune bibliothécaire à peine effleuré par les idées révolutionnaires, que Josip Broz ne pensait guère à prendre le nom de Tito pour soulever son peuple, que Fidel Castro, Gamal Abdel Nasser et Ernesto « Che » Guevara étaient à peine nés, il tentait déjà, en 1919, de poser le problème de l'émancipation coloniale, à la conférence de la paix de Versailles.

Hô Chi Minh, vers 1940

Hô Chi Minh, vers 1940

Photographie

Plus connu sous le nom d'Hô Chi Minh, Nguyên Ai Quoc (« le Patriote ») a fondé le Parti communiste vietnamien en 1930. Après avoir proclamé l'indépendance de son pays en 1945 et dirigé le Viêt-Minh, il est élu président de la République démocratique du Vietnam en 1954. Il restera en... 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Mais ce qui fait l'originalité de Hô Chi Minh, c'est plus encore sa situation à un carrefour historique, celui des révolutions européenne et asiatique, au point de jonction du mouvement ouvrier à partir de la concentration industrielle en Europe et du soulèvement, d'abord informe et progressivement rationalisé par le marxisme, des masses paysannes d'Asie. Il s'est éveillé au socialisme en France. Il a choisi le léninisme contre la tradition jauressienne, au congrès de Tours de 1920. Il a passé sept années de sa vie à Moscou et sa première grande intervention publique, au Ve congrès de la IIIe Internationale, en 1924, fut pour dénoncer, en tant que militant coresponsable, le dédain où le Parti communiste français tenait les questions coloniales, et pour y mettre l'accent sur l'urgence d'une stratégie révolutionnaire appropriée aux sociétés paysannes du monde sous-développé.

Cette dualité d'appartenance historique et de sources idéologiques lui valut, de 1945 à 1969, une place à part dans le camp socialiste, du fait de ses liens étroits avec les partis communistes soviétique et français d'une part, chinois de l'autre, mais aussi de son appartenance profonde au mouvement de libération nationale vietnamien, dont il est apparu, même aux yeux d'innombrables patriotes refusant le marxisme, comme l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÔ CHI MINH, NGUYÊN AI QUOC dit (1890-1969)  » est également traité dans :

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 273 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation française »  : […] La décolonisation française commença pendant la Seconde Guerre mondiale, avec la fin des mandats de la S.D.N. sur les États du Levant ( Liban et Syrie). Les nationalistes arabes avaient cru obtenir satisfaction à la fin de 1936 par des accords conclus avec le gouvernement français, mais ceux-ci ne furent pas ratifiés par le Parlement. En mai 1941, lorsque Vichy admit le passage d'avions allemands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation/#i_25833

FIN DE LA GUERRE D'INDOCHINE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Après huit ans de guerre entre forces françaises et Viet-Minh de Hô Chi Minh, soutenu par la Chine communiste, les accords de Genève, signés le 20 juillet 1954, marquent une étape décisive dans le processus de décolonisation asiatique entamé depuis 1945 et dans la progression du camp soviétique dans le Tiers Monde. L'ancienne métropole, affaiblie par la défaite de Diên Biên Phu (7 mai 1954) surve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-de-la-guerre-d-indochine/#i_25833

GIAP VÔ NGUYÊN (1911-2013)

  • Écrit par 
  • Christian LECHERVY
  •  • 2 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'homme de légende »  : […] Ironie de l'histoire, c'est non loin du 17 e  parallèle qui sépara pendant trente ans le pays en deux que serait né en 1911, dans le village de An Xa (province de Quang Binh), Vo Nguyên Giap. À l'âge de quatorze ans, alors qu'il était encore élève au lycée de Hué, il rejoint les rangs du mouvement nationaliste Tan Viet Cach Mang Dang, ce qui lui vaudra d'être arrêté quelq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vo-nguyen-giap/#i_25833

VIETNAM GUERRE DU (1959-1975) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 306 mots

26 avril-21 juillet 1954 La conférence de Genève qui met un terme à la guerre d'Indochine, décide le partage provisoire du Vietnam en deux zones d'administration distinctes, de part et d'autre du 17 e  parallèle. Juillet 1956 Le Sud-Vietnam refuse d'organiser les élections prévues par les accords de Genève en vue de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam-reperes-chronologiques/#i_25833

LÊ DUAN (1907-1986)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 1 249 mots

Secrétaire général du Parti communiste vietnamien à partir de 1960 et numéro un de la hiérarchie politique à Hanoi après la mort de Hô Chi Minh en 1969, Lê Duan est décédé le 10 juillet 1986. Il aura été sans doute l'artisan principal de la réunification de son pays. Fils d'un charpentier rural, il est né le 7 avril 1907 dans la province de Quang Tri (Centre Vietnam). À sa sortie du collège, il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-duan/#i_25833

NGÔ DINH DIEM (1901-1963)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 499 mots

Homme d'État vietnamien, né le 3 janvier 1901 dans la province de Quang Binh, dans le nord du Vietnam, mort le 2 novembre 1963 à Cholon, quartier de Saigon. Ngô Dinh Diem est issu d'une famille noble du Vietnam. Au xvii e  siècle, ses ancêtres furent parmi les premiers Vietnamiens à se convertir au catholicisme. Diem entretient des relations d'ami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ngo-dinh-diem/#i_25833

PHAM VAN DÔNG (1906-2000)

  • Écrit par 
  • Christian LECHERVY
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

Celui que Hô Chi Minh appelait son autre moi est né le 18 mars 1906 dans la province de Quang Nai (au centre du Vietnam, sur la mer de Chine). Issu d'une famille de mandarins (son père était le secrétaire privé de l'empereur Duy Tan), il effectue ses études secondaires à Huê, où il a pour condisciple Vo Nguyên Giap et Ngê Dinh Diem, puis à Hanoi. Ayant adhéré à la Ligue révolutionnaire de la jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pham-van-dong/#i_25833

TON DUC THANG (1888-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 906 mots

Président de la république socialiste du Vietnam, pionnier et doyen du mouvement ouvrier vietnamien, Ton Duc Thang est né le 20 août 1888 dans une famille paysanne de la province de Longxuyen, dans ce qui était alors la Cochinchine française. Il fait son apprentissage à l'École pratique industrielle de Saigon dont il est diplômé en 1910. Il devient alors ouvrier dans une usine française de la cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ton-duc-thang/#i_25833

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « La guerre mondiale et la révolution d'août 1945 »  : […] Dès la mi-juin 1940, le Japon, qui veut resserrer le blocus de la Chine avec laquelle il est en guerre depuis trois ans, exige de la France des facilités militaires au Tonkin. Il les obtient du gouvernement de Vichy, auquel restent fidèles les autorités coloniales locales, mais il s'engage à respecter la souveraineté française sur l'Indochine (accord du 30 août 1940). En mai 1941, après avoir imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_25833

Voir aussi

Les derniers événements

27-28 juillet 2004 • Corée du Nord - Corée du SudArrivée massive de réfugiés nord-coréens à Séoul.

Les 27 et 28, près de quatre cent cinquante réfugiés nord-coréens arrivent, par vols spéciaux, à Séoul en provenance de Hô Chi Minh-Ville après avoir fui leur pays via la Chine et le Vietnam. Il s'agit du plus important mouvement de réfugiés depuis le partage de la Corée en 1953. Pyongyang qualifie de « kidnapping planifié » ce transfèrement que Séoul souhaitait discret.  [...] Lire la suite

16-19 novembre 2000 • États-Unis - VietnamVisite du président Bill Clinton au Vietnam.

Le 16, Bill Clinton entame la première visite d'un président américain au Vietnam depuis la fin de la guerre, en 1975. L'embargo économique américain avait été levé en 1994, un an avant le rétablissement de relations diplomatiques entre Washington et Hô Chi Minh-Ville. Le 17, Bill Clinton prononce [...] Lire la suite

1er-10 janvier 1985 • VietnamVerdict du procès d'Hô Chi Minh-Ville

Le 1er, Laurent Fabius, Premier ministre français, réitère sa démarche personnelle du 29 décembre auprès des autorités vietnamiennes pour demander la grâce des cinq personnes condamnées à mort le 18 décembre pour trahison et espionnage.Le 3, l'Agence vietnamienne d'information annonce que deux des condamnés, Mai Van Hanh, dont la nationalité française a été reconnue par Pari [...] Lire la suite

14-29 décembre 1984 • VietnamProtestations internationales après la condamnation à mort de huit opposants

Le 14, à Ho Chi Minh-Ville, s'ouvre un procès pour espionnage et haute trahison. Vingt et un opposants dont plusieurs anciens militaires de l'armée de Saigon sont, sous les projecteurs de la télévision, accusés d'avoir tenté de renverser le régime d'Hanoi avec l'aide de la Chine et de la Thaïlande [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean LACOUTURE, « HÔ CHI MINH, NGUYÊN AI QUOC dit (1890-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ho-chi-minh/