MANCINI HENRY (1924-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur américain prolifique, Henry Mancini bouleversa l'écriture de la musique de film en incorporant des éléments empruntés au jazz dans ses mélodies entraînantes et inoubliables. Il reste surtout connu pour sa collaboration avec le réalisateur Blake Edwards. On lui doit ainsi la musique de Breakfast at Tiffany's (Diamants sur canapé, 1961), le motif au saxophone du cycle initié par The Pink Panther (La Panthère rose, 1963) et les cuivres légendaires de la série Peter Gunn (1958-1961). La chanson-titre de Charade (1963) de Stanley Donen est un autre de ses grands succès.

Enrico, dit Henry, Mancini naît le 16 avril 1924, à Cleveland (Ohio). Il étudie la flûte auprès de son père, mais le piano deviendra son instrument de prédilection. Il fréquente brièvement le Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh (Pennsylvanie), où Max Adkins, chef de l'orchestre du Stanley Theater, l'encourage à créer les arrangements de sa formation. Le jeune Mancini intègre ensuite la Juilliard School of Music de New York en 1942, mais interrompt son cursus pour servir dans l'aviation pendant la Seconde Guerre mondiale. Il devient ainsi membre de l'orchestre de l'U.S. Air Force en Europe, dirigé par Glenn Miller. Après son retour à la vie civile, il rejoint le Glenn Miller-Tex Beneke Orchestra comme arrangeur et pianiste, et écrit en parallèle de la musique pour la radio.

Recruté par les studios Universal, Mancini compose la bande originale de films tels que The Glenn Miller Story (Romance inachevée, 1954) d'Anthony Mann, The Benny Goodman Story (1956) de Valentine Davies et Touch of Evil (La Soif du mal, 1958) d'Orson Welles. Libéré de ses engagements auprès de la « major », il commence sa collaboration à la télévision avec Blake Edwards en 1958. Propulsé au rang de célébrité grâce au thème des séries Peter Gunn et Mr. Lucky (Bonne chance M. Lucky, 1959-1960), il signe ensuite la partition de tous les films de Blake Edwards, notamment : Breakfast at Tiffany's, qui lui vaut deux oscars, un pour la bande originale et un pour la chanson « Moon River » ; Days of Wine and Roses (Le Jour du vin et des roses, 1962), dont le thème homonyme est lui aussi récompensé par un oscar ; The Pink Panther et les opus qui suivront ; The Great Race (La Grande Course autour du monde, 1965) ; Darling Lili (1970) ; 10 (Elle, 1979) ; S.O.B. (1981) ; Victor Victoria (1982), également couronné par un oscar ; ou encore Sunset (Meurtre à Hollywood, 1988). Au quatre oscars viennent s'ajouter vingt Grammy Awards et huit disques d'or. Devenu un pilier d'Hollywood, Mancini tente des incursions dans des genres nouveaux, notamment la science-fiction, avec Lifeforce (Lifeforce : l'étoile du mal, 1985), et l'animation, avec The Great Mouse Detective (Basil, détective privé, 1986) et Tom and Jerry (1992). Au cours de sa carrière, il aura composé la musique de plus de quatre-vingts films.

Mancini publie par ailleurs divers disques-hommages, notamment Mancini Salutes Sousa (1972), W. C. Fields and Me (1976) ou encore Top Hat (1992), qui retrace la carrière cinématographique de Fred Astaire et de Ginger Rogers. Il s'essaie enfin à la direction d'orchestre. Henry Mancini travaille à une adaptation de Victor Victoria pour le théâtre lorsqu'il meurt le 14 juin 1994, à Los Angeles.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MANCINI HENRY - (1924-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-mancini/