BAKER HENRY FREDERICK (1866-1956)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien britannique, spécialiste de géométrie. Né le 3 juillet 1866 à Cambridge, Henry Frederick Baker fit ses études et toutes ses recherches à l'université de Cambridge. Assistant d'Arthur Cayley (1821-1895), profondément influencé par Felix Klein (1849-1925) avec qui il travaille lors de deux séjours à l'université de Göttingen (Allemagne), il s'intéresse d'abord à la théorie algébrique des fonctions. Il rassemble ses résultats dans un volumineux traité sur le théorème d'Abel et la fonction thêta, publié en 1897. Il écrit en 1907 un article marquant sur les fonctions multipériodiques. Inspiré par l'école italienne de géométrie, il obtient des résultats importants sur la géométrie birationnelle et publie de 1922 à 1925 un traité en six volumes sur les Principes de la géométrie. Dans la Préface du cinquième tome, il déclare que l'étude des notions fondamentales de la géométrie n'est pas vraiment de la géométrie, et que ce domaine tient plus de l'art que de la science.

Titulaire à Cambridge de la chaire d'astronomie et géométrie de 1914 jusqu'à sa retraite en 1936, il justifiait la partie astronomie par un cours sur les orbites périodiques des objets célestes. Baker fut aussi une source d'inspiration pour la génération suivante de géomètres, en particulier à travers le séminaire du samedi après-midi qu'il fonda à Cambridge et qui devint le centre de l'activité dans ce domaine.

Baker est lauréat en 1905 de la médaille De Morgan de la Société mathématique de Londres et en 1910 de la médaille Sylvester de la Royal Society. Il meurt le 17 mars 1956 à Cambridge.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « BAKER HENRY FREDERICK - (1866-1956) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-frederick-baker/