Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COWELL HENRY DIXON (1897-1965)

Bibliographie

H. Cowell, New Musical Resources, Alfred A. Knopf, New York, 1930 ; rééd. Cambridge University Press, Cambridge (G.-B.), 1996

H. Cowell dir., American Composers on American Music, Stanford University Press, Stanford (Californie), 1933 ; nouv. éd., F. Ungar, New York, 1962

H. Cowell & S. R. Cowell, Charles Ives and his Music, Oxford University Press, New York, 1955, rééd. Da Capo Press, New York, 1983

M. Hicks, Henry Cowell, Bohemian, University of Illinois Press, Urbana (Illinois), 2002

D. Nicholls, American Experimental Music, 1890-1940, Cambridge University Press, Cambridge (G.-B.), 1990.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio
  • : musicologue, analyste, cheffe de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CLUSTER, musique

    • Écrit par Alain FÉRON
    • 601 mots

    C'est en 1912 que le compositeur américain Henry Cowell (1897-1965) inaugure une nouvelle technique pianistique – le jeu simultané de la totalité des notes adjacentes comprises entre deux limites – qui conduit à la création de « grappes » de sons de « densité » variable selon que celles-ci sont obtenues...

  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La musique

    • Écrit par Juliette GARRIGUES, André GAUTHIER
    • 3 950 mots
    • 6 médias
    Dans un registre très différent, Henry Cowell a également profondément marqué l'évolution de la musique américaine. Le matériau sonore qu'il proposa était tout à fait inédit : placé à l'extrême avant-garde, il inventa les tone clusters (« grappes de sons »), qu'il utilise...

Voir aussi