HENRI IV DE LANCASTRE (1367-1413) roi d'Angleterre (1399-1413)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connu plutôt sous le nom de Henri Bolingbroke, fils de Jean de Gand, Henri IV usurpe le trône en 1399 et fonde la nouvelle dynastie des Lancastre. Son action a été menée contre Richard II, coupable de l'avoir banni et d'avoir confisqué à son profit les biens de Jean de Gand à la mort de celui-ci ; elle a été soutenue par les grands barons et a bénéficié de l'absolution du Parlement, appelé à ratifier l'abdication de Richard et l'avènement du nouveau souverain. Henri IV, contraint de faire des concessions au Parlement qui est admis à contrôler de plus près les comptes royaux, a contribué à affaiblir durablement le loyalisme dynastique et à justifier les usurpations ultérieures. Soucieux d'ordre et désireux d'obtenir un soutien durable de l'Église et des riches, il s'attaque à l'hérésie des lollards, accusés de vouloir pervertir l'ordre social et de prôner des thèses religieuses condamnées : en 1401, il promulgue contre eux la loi De heretico comburendo qui prévoit la peine du feu contre ceux qui refuseraient de reconnaître leurs erreurs ; il est pourtant un souverain cultivé et le protecteur de Geoffrey Chaucer. Très actif contre l'Écosse, ardent à combattre les révoltes galloises, Henri IV paraît avoir un temps rompu avec le mirage continental et renoncé à intervenir en France ; cependant, à partir de 1407, il ne demeure pas insensible aux perspectives offertes par la querelle des Armagnacs et des Bourguignons, se lie alternativement à l'un et à l'autre parti ; il obtient des premiers, en 1411, la promesse de l'Aquitaine en échange d'une intervention militaire, qu'il se révèle physiquement incapable de mener. Au cours des dernières années de sa vie, les intrigues de palais se multiplient autour du prince de Galles et de son cousin légitimé Henri Beaufort ; cependant Henri IV réussit à conserver le pouvoir jusqu'à sa mort.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  HENRI IV DE LANCASTRE (1367-1413) roi d'Angleterre (1399-1413)  » est également traité dans :

ARUNDEL THOMAS FITZALAN (1353-1414)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 326 mots

Archevêque de Canterbury et chancelier d'Angleterre. Le père de Thomas Arundel, Richard est un des cinq régents du royaume en 1355 ; son frère aîné, Richard, est membre du Conseil royal pendant la minorité de Richard II et l'un des ses gouverneurs. Thomas, évêque d'Ely dès 1374, rejoint son frère dans le parti aristocratique aux côtés du duc de Gloucester, oncle de Richard II, et d'Henri de Lancas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-fitzalan-arundel/#i_13829

GUERRE DE CENT ANS

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 436 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Deux minorités »  : […] La minorité des deux nouveaux rois, Richard II (à partir de 1377) en Angleterre, Charles VI (à partir de 1380) en France, fut marquée de graves difficultés dans les deux pays. Ici et là, la cause en fut un redoublement d'impôts levés, au nom d'une monarchie encore fragile, par des princes surtout soucieux de satisfaire leurs ambitions personnelles. Une grande révolte paysanne éclata en Angleterre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans/#i_13829

LOLLARDS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 763 mots

Provenant du moyen allemand lollaert (de lullen , marmotter, chantonner à voix basse), l'appellation de lollards fut d'abord donnée à certains groupes d'Europe continentale suspects de cacher des croyances hérétiques sous un souci d'intensifier la dévotion ; mais, après 1382, elle fut attribuée par dérision et resta attachée aux partisans de John Wyclif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lollards/#i_13829

RICHARD II (1367-1400) roi d'Angleterre (1377-1399)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 461 mots

Monté sur le trône à l'âge de dix ans, Richard II connaît un règne particulièrement troublé qui se termine tragiquement. Longtemps soumis à la tutelle légale, puis à la tutelle de fait de son oncle Jean de Gand, il entre dans l'histoire comme le souverain de la « révolte des paysans » de 1381 : son intervention personnelle contribue au rétablissement de l'ordre social. Proclamé majeur en 1389, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-ii/#i_13829

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « L'Angleterre normande »  : […] Vainqueur à Hastings, en 1066, d'un autre prétendant, Harold de Wessex, lui-même tout juste victorieux de Harold Hardrada de Norvège, Guillaume le Conquérant succède au dernier roi saxon, Édouard le Confesseur . Il a réussi la dernière invasion du sol britannique de l'histoire, et son expédition est immortalisée par la tapisserie de Bayeux. Les Normands apportent avec eux un système féodal qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_13829

Pour citer l’article

Roland MARX, « HENRI IV DE LANCASTRE (1367-1413) - roi d'Angleterre (1399-1413) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-de-lancastre/