HAOUSSA ROYAUMES (XIVe-XVe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quoique obscurcie par la légende, l'histoire des États haoussa, qui occupaient le nord-est du Nigeria actuel, est connue depuis le xiie siècle. Il y aurait eu sept États « légitimes » (Biram, Daoura, Kano, Gobir, Katsena, Rano et Zaria) et sept États « bâtards », pays peut-être passés sous la domination haoussa. Mais c'est surtout à partir du xive siècle que l'histoire haoussa paraît claire. L'influence de l'empire du Mali se fait alors sentir, et ce sont des missionnaires venus de l'ouest qui islamisent partiellement la classe dirigeante. Zaria, le plus méridional des sept États, est alors à son apogée. C'est le centre de razzias d'esclaves vendus ensuite sur les marchés de Kano et de Katsena à destination du monde arabe. Ce commerce entraîne une très nette influence maghrébine et mamelouke en pays haoussa, où se fait aussi sentir la pression du Bornou qui impose sa suzeraineté et un tribut. Au xve siècle, Kano et, accessoirement, Katsena profitent de leur position privilégiée au contact du monde musulman pour supplanter Zaria. On peut alors considérer ces deux villes comme de véritables cités-États avec une réelle centralisation. Ce sont également de très grands centres culturels : sous le règne de Mohammed Rimfa, entre 1463 et 1499, de nombreuses mosquées sont construites et le droit coranique est reconnu.

Mais, au xvie siècle, le pays haoussa est pris en tenaille entre deux puissants voisins, le Bornou et le Songhaï. L'Askia Mohammed attaque Kano, Katsena, Zaria, leur impose un tribut. La ruine du Songhaï par les Marocains et l'anarchie qui s'ensuit favorisent un déplacement des routes commerciales transsahariennes vers l'Est, dont le pays haoussa est le principal bénéficiaire. Cependant, les États haoussa doivent lutter sur les franges méridionales contre le royaume Jukun en pleine expansion. Kano, géographiquement plus exposé, doit céder la primauté à Katsena. Au xviii

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale

Classification


Autres références

«  HAOUSSA ROYAUMES ( XIV e -XV e s.)  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 666 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les Portugais »  : […] À l'est du bas Niger, les cités-États haoussa, musulmanes, jouent un rôle croissant dans les échanges entre cuvette tchadienne et Niger, entre Nord et Sud également. Elles rencontrent à l'ouest la concurrence des Yarsé, à l'est l'hostilité du nouveau royaume du Bornou, installé en partie sur les ruines de Kanem, près du lac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-de-l-entree-dans-l-histoire-a-la-periode-contemporaine/#i_31941

BORNOU

  • Écrit par 
  • Martin VERLET
  •  • 2 598 mots

Dans le chapitre « La formation de l'empire du Bornou »  : […] siècle, une puissance soudanaise de premier plan : les conquêtes reprennent à l'ouest (pays Haoussa) et au nord (Aïr). Ali Ghajedeni, qui régna de 1470 à 1500, fonde une nouvelle capitale au nord du Bornou, Birni Ngazargamo ; il entreprend la reconquête du Kanem et s'assure le contrôle des pistes sahariennes. Il se heurte au Songhaï dans ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bornou/#i_31941

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 7 489 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les formations politiques précoloniales »  : […] des grandes confédérations touarègues des kel Aïr, kel Ferouan, kel Ewi et Ouliminden. Le sultanat de l'Aïr est ainsi fondé en 1405. Au centre, les États haoussa comme Sokoto, Zaria, Gobir, Katsina, Kabi, prennent naissance. À l'extrême est enfin, autour du lac Tchad, ce sont d'abord le Kanem, puis, à partir du xvie siècle, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/#i_31941

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 722 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'histoire précoloniale »  : […] développent, à partir du xie siècle, les royaumes haoussa de Kano, Biram, Daura, Rano, Katsina, Zassau (Zaria) et Gobir dont la prospérité repose sur le développement du commerce transsaharien. Au début du xixe siècle, le djihad d'Ousmane Dan Fodio (1754-1817) bouleverse radicalement la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_31941

OUSMAN DAN FODIO (1752 env.-1816)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 296 mots

Né à Marata (Gobir) dans une famille peul très pieuse, Ousman (ou Othman) Dan Fodio fait des études coraniques, puis s'installe à Degel pour prêcher l'islam. Le sarkin (roi) du Gobir lui demande d'être le précepteur de ses enfants ; il s'ensuit de nombreuses conversions dans toute cette région. Mais le nouveau sarkin qui monte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ousman-dan-fodio/#i_31941

Pour citer l’article

Alfred FIERRO, « HAOUSSA ROYAUMES (XIVe-XVe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/haoussa-royaumes/