HANTAVIRUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Extension géographique des Hantavirus

À partir de 1981, l'adaptation du virus à la culture sur cellules allait permettre de disposer d'un outil de diagnostic sérologique largement utilisé dans les différents laboratoires.

En Scandinavie, l'hypothèse de D. C. Gajdusek a été confirmée avec l'isolement du virus Puumala, agent étiologique de la néphropathie épidémique. L'évidence de la présence du virus Puumala en Europe et son association à des syndromes d'insuffisance rénale aiguë a été établie dans de nombreux pays et notamment en France.

Aux États-Unis (où les chercheurs de l'armée avaient acquis une grande expérience dans ce groupe de virus), des investigations ont permis l'isolement en 1982 d'un nouvel Hantavirus dénommé Prospect Hill. Toutefois, les nombreuses études épidémiologiques réalisées, notamment dans le Maryland, n'ont pas permis d'associer ce virus à un syndrome clinique. Quelle ne fut pas, en 1993, la surprise des chercheurs américains lorsqu'ils découvrirent que le virus responsable de la maladie des Indiens Navajos, décrite dans la région des Four-Corner (carrefour des quatre États d'Arizona, du Nouveau-Mexique, du Colorado et de l'Utah) était en fait un Hantavirus. Afin de ne pas blesser les susceptibilités locales, ce nouveau virus fut dénommé Sin Nombre virus, c'est-à-dire le virus qui n'a pas de nom. Le syndrome induit par ce virus est particulièrement sévère ; contrairement aux Hantavirus d'Europe et d'Asie il se traduit par une insuffisance respiratoire aiguë accompagnée d'un choc cardio-vasculaire. L'utilisation de techniques moléculaire (PCR) et sérologique a permis de démontrer la présence d'Hantavirus en Amérique du Sud, associée également à un syndrome pulmonaire.

On trouve donc les Hantavirus très largement répartis en Eurasie et dans le Nouveau Monde. Les enquêtes sérologiques révèlent également la probable présence d'Hantavirus en Afrique, bien qu'à ce jour aucun virus n'ait été isolé ni aucun syndrome associé aux stigmates sérologiques.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  HANTAVIRUS  » est également traité dans :

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 737 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Répartition géographique des fièvres hémorragiques virales »  : […] Les virus à l'origine des FHV sont répartis sur une grande partie du globe . Cependant, comme chaque virus est associé à une ou plusieurs espèces hôtes et(ou) vecteurs particuliers, sa présence et celle de la maladie qu’il provoque ne sont généralement observées que là où vivent ces espèces. Certains hôtes, tels que les espèces de rongeurs porteurs de plusieurs arénavirus du Nouveau Monde, vivent […] Lire la suite

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Rongeurs et fièvres hémorragiques »  : […] Si le rôle du rat et de ses puces dans la transmission de la peste est très connu, une place toute particulière doit être donnée aux contacts inhabituels avec les rongeurs, à l’origine de plusieurs maladies émergentes ou réémergentes. La situation particulière des fièvres hémorragiques transmises par les rongeurs à l’homme éclaire la place de l’environnement dans l’émergence de maladies. Ces fièv […] Lire la suite

SIN NOMBRE VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Parmi 10 000 visiteurs ayant séjourné au Curry Village du parc national du Yosemite en Californie entre le 10 juin et le 21 août 2012, une dizaine ont contracté une zoonose à hantavirus et deux sont décédés. La surveillance a continué d'être de règle pour ces visiteurs pour une période de quatre à six semaines après leur visite au Curry Village. Cette surveillance a également concerné 53 famill […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-François SALUZZO, « HANTAVIRUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hantavirus/