DIORI HAMANI (1916-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier président du Niger indépendant, Hamani Diori est né en 1916, dans le village zerma de Soudouré, au bord du Niger, près de Niamey. Cette région, où le souvenir de l'équipée meurtrière de la colonne Voulet-Chanoine est resté vif dans la population, a fourni plusieurs lots de « tirailleurs sénégalais » destinés aux champs de bataille européens. Après l'école normale William-Ponty de Dakar qui forme les instituteurs et les agents de l'administration coloniale, il entre à l'École nationale de la France d'outre-mer comme répétiteur de langue hausa.

Le combat politique commence après la Seconde Guerre mondiale quand les territoires de l'empire se voient accorder une représentation à l'Assemblée nationale. Hamani Diori fonde le Parti progressiste nigérien (P.P.N.) et se fait élire député du Niger (1946). La même année, avec Félix Houphouët-Boigny, Sékou Touré et Modibo Keita, il jette les bases, à Bamako, du Rassemblement démocratique africain (R.D.A.) et fait du P.P.N. la section nigérienne du mouvement. Le Parti communiste français étant le seul à avoir envoyé une délégation à Bamako, les leaders africains sont vite taxés d'extrémisme, d'autant plus que le P.C. a offert d'héberger dans son groupe parlementaire ces néophytes en politique française.

Une grande partie de l'Afrique française militante se trouve ainsi engagée malgré elle dans la guerre froide, et ces hommes de dialogue s'accommodent mal des exclusions qui ne résolvent en rien leurs problèmes concrets. François Mitterrand, alors ministre de la France d'outre-mer et fondateur de l'Union démocratique et socialiste de la Résistance (U.D.S.R.), un petit parti qui a toujours tenu un rôle charnière dans la formation des gouvernements de la IVe République, va s'employer à éloigner le R.D.A. des communistes. En 1950, le R.D.A. quitte le P.C. pour s'apparenter à l'U.D.S.R.

Au Niger, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIORI HAMANI (1916-1989)  » est également traité dans :

KOUNTCHÉ SEYNI (1931-1987)

  • Écrit par 
  • Gilbert APOLLIS
  •  • 1 066 mots

Président de la République du Niger, Seyni Kountché est né le 31 juillet 1931 à Fandou, localité du Niger occidental située à une centaine de kilomètres de Niamey. Il est issu d'une famille de chefs coutumiers de la tribu Gabda, rameau du peuple Djerma, qui, au xve siècle, fonda l'ancien empire de Gao. Il embrassa le métier des armes très tôt, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seyni-kountche/#i_33640

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 7 487 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De l'institutionnalisation de l'État colonial à l'indépendance »  : […] L'heure est désormais à l'organisation militaire et administrative. Dès le 25 juillet 1900, le troisième territoire militaire est créé avec, à sa tête, le lieutenant-colonel Peroz. Entre 1900 et 1906, les Français renforcent leur présence avec la multiplication des postes militaires. Le 1 er  janvier 1905, le territoire militaire nigérien est créé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/#i_33640

Pour citer l’article

Bernard NANTET, « DIORI HAMANI - (1916-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamani-diori/